Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Yves LAVERGNE

WALSH, G., Y. LAVERGNE, 1991. Sédimentation et dispersion des déblais de dragage en mer et effets sur la moule bleue (Mytilus edulis) en élevage dans la baie des Chaleurs. Pages 55-73 in Atelier de planification sur les mollusques et la pollution marine, les 12-13 septembre 1990, Percé. Ministère de l'agriculture, des pêcheries et de l'alimentation, Québec.

BERGERON, P., M. FRÉCHETTE, L. PAGÉ, Y. LAVERGNE, G. WALSH, 1990. Sédimentation et dispersion des déblais de dragage en mer et effets sur la moule bleue (Mytilus edulis) en élevage dans la baie des Chaleurs. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 1746, 59 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Un volume total de 1,903 et 3,660 m3 de sédiments a été dragué aux abords des quais de Carleton et Saint-Godefroi respectivement. Ces matériaux ont été déversés en eaux libres à environ 2,5 milles marins de la côte et leur dispersion a été suivie sur une distance de 1 mille marin en périphérie du site de déversement à l'aide d'une échosondeuse et d'un turbidimètre. La granulométrie des sédiments, la vitesse et la direction des courants ainsi que la transparence de l'eau ont été utilisées pour estimer la forme et la trajectoire du cône de dispersion. Une réduction maximale de transparence de 47,2 % des valeurs naturelles enregistrées avant les travaux de dragage a été notée à moins de 50 m du site de déversement. La portion de sable fin qui représente la texture principale des matériaux déversés a sédimenté très rapidement (une à trois minutes) et à une faible distance du site de rejet. Les nuages de sédiments se sont propagés généralement dans une seule direction et les dimensions du panache, estimée à l'aide des traces observées sur l'échosondeuse, ne dépassait pas 20 m de diamètre. La réduction de la transparence n'était plus que de 5-15 % des valeurs pré-dragage à une distance de 0,75 mille marin. La déposition sur le fond et la dispersion quasi-complète des particules détectées par l'échosondeuse se produisent à l'intérieur d'un rayon de 1 mille du site de rejet dans la direction des courants dominants. Les résultats ne permettent pas de détecter quelqu'effet que ce soit à court et moyen terme (3 mois) de la présence dans la colonne d'eau des déblais de dragage sur la croissance, la mortalité et le taux de filtration des moules. La sédimentation rapide et la dispersion limitée des déblais rejetés en mer ainsi que la circulation nette de la masse d'eau au cours des déversements montrent toutefois que les moules n'aient pas été en contact avec les sédiments en suspension.

SAVARD, L., Y. LAVERGNE, J. LAMBERT, 1988. Évaluation des stocks de crevette (Pandalus borealis) du golfe du Saint-Laurent. CSCPCA doc. rech., 88/60, 49 p.

Les débarquements de crevette (Pandalus borealis) du golfe du Saint-Laurent ont atteint près de 12 000 tonnes en 1987 ce qui représente une augmentation de 25 % par rapport à 1986. Les captures ont augmenté pour toutes les zones dans des proportions variables et les contingents ont été atteints dans Nord-Anticosti et l'Estuaire. Les populations de crevette des zones de pêche du nord du golfe du Saint-Laurent semblent être en bon état. Les taux de capture des flottes commerciales sont relativement stables à travers les années. Les estimations de biomasse de printemps obtenues à partir d'un relevé expérimental effectué à l'automne 1987 n'indiquent pas de diminution de l'abondance des populations. Les structures démographiques obtenues à partir des échantillons des captures commerciales ne montrent pas de changement marqué au niveau de la dynamique de ces populations exception faite de la zone de Sept-Îles où l'inversion de sexe se produit à des longueurs plus faibles en 1987 qu'en 1982. Étant donné que les captures ont continué d'augmenter pour toutes les zones, que les taux de capture sont demeurés stables et les biomasses de printemps sont relativement élevées, les TPA recommandés en 1987 devraient encore être appropriés pour la saison 1988.

ARCHAMBAULT, D., Y. LAVERGNE, L. SAVARD, 1987. Évaluation des populations de crevette (Pandalus borealis) des zones de pêche du golfe du Saint-Laurent. CSCPCA doc. rech., 87/31, 47 p .