Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Jean LAMBERT

LAMBERT, J., 2011. Assessment of the Estuary and Northern Gulf of St. Lawrence (areas 13 to 17, 12A, 12B, 12C and 16A) Snow Crab stocks in 2010. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2011/038, 25 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., 2011. Évaluation des stocks de crabe des neiges de l'estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent (zones 13 à 17, 12A, 12B, 12C et 16A) en 2010. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2011/038, 27 P.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., H. BOURDAGES, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2011. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d’août 2011 dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey in August 2011 in the Estuary and northern Gulf of St. Lawrence. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2011/112, 108 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2011, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint- Laurent a été réalisé du 1er au 29 août, à bord du NGCC Teleost. Un des principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond (morue, flétan du Groenland, flétan atlantique et sébaste – Sebastes fasciatus et S. mentella -) et de la crevette nordique, ainsi que d’en préciser la répartition spatiale et d’en déterminer les caractéristiques biologiques. Les deux autres objectifs principaux du relevé étaient d’assurer un monitorage de la biodiversité de l’estuaire et du nord du golfe, et de décrire les conditions océanographiques du milieu observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 25 taxons. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost-Campelen. En 2011, les indices d’abondance et de biomasse de plusieurs espèces sont demeurés stables ou en baisse par rapport à 2010. Ainsi, les indices observés pour les deux espèces de sébaste, la morue, l’aiguillat noir et la merluche à longues nageoires présentent des valeurs inférieures à leurs moyennes respectives calculées pour la période comparative de 1990- 2010. Même si, en 2011, les indices calculés pour le flétan atlantique, la plie grise, la raie épineuse, la myxine, la crevette nordique et le crabe des neiges, ont diminué par rapport à 2010, leurs valeurs sont, selon l’espèce, comparables ou supérieures aux moyennes de la période 1990-2010. Cinq espèces (flétan du Groenland, merluche blanche, plie canadienne, capelan, hareng) ont vu leurs indices augmenter en 2011 et, exception faite de la merluche blanche, présenter des valeurs comparables ou plus élevées que les moyennes de la période 1990-2010. Les distributions géographiques des captures des diverses espèces en 2011 étaient comparables aux années antérieures. Finalement, l’étendue des distributions de tailles déterminées pour chaque espèce demeure relativement stable pour l’ensemble de la série historique. Néanmoins, pour certaines espèces (flétan du Groenland, raie épineuse, merluche blanche, plies grise et canadienne, myxine et crevette nordique), certaines classes de taille observées en 2011 sont nettement dominantes, leur abondance dépassant largement la moyenne calculée pour la période de comparaison.

LAMBERT, J., 2010. Assessment of the estuary and northern Gulf of St. Lawrence (areas 13 to 17, 12A, 12B, 12C and 16A) Snow Crab stocks in 2009. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2010/029, 28 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, D. BERNIER, A. FRECHET, J. GAUTHIER, F. GREGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2010. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d'août 2009 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey in August 2009 in the northern Gulf of St. Lawrence. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat. ; Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1226, 84 p..

Cliquer pour voir tout le texte

En 2009, le relevé estival annuel pour l'évaluation de l'abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans le nord du golfe du Saint-Laurent a été réalisé du 31 juillet au 31 août, à bord du NGCC Teleost. Un des principaux objectifs était d'obtenir des estimations des indices d'abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond (particulièrement morue, flétan du Groenland et sébaste) et de la crevette nordique, ainsi que de préciser la répartition spatiale et de déterminer les caractéristiques biologiques de ces espèces. D'autres objectifs étaient d'assurer un monitorage de la biodiversité du nord du golfe et d'en décrire les conditions océanographiques observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 15 taxa. Ces résultats ont été mis en perspective avec l'ensemble des résultats de la sene historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d'équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost-Campelen. En 2009, les indices d'abondance et de biomasse de plusieurs espèces ont été en baisse par rapport aux années précédentes. Ainsi, les indices observés pour le sébaste, l'aiguillat noir et la merluche à longues nageoires se retrouvent parmi les plus faibles valeurs de la série. Le flétan du Groenland, dont les indices ont chuté d'environ 30 %, présente des valeurs du début des années 2000. Toutefois, les indices enregistrés en 2009 pour les autres espèces (morue, crevette nordique, flétan atlantique, raie épineuse, merluche blanche, plie canadienne, plie grise et crabe des neiges) s'avèrent comparables à la moyenne des cinq dernières années et ce, même si on observe une diminution par rapport à l'an passé. Les distributions géographiques des captures observées pour les di verses espèces en 2009 ressemblent à celles des sept années antérieures. ??

LAMBERT, J., 2010. Évaluation des stocks de crabe des neiges de l'estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent (zones 13 à 17, 12A, 12B, 12C et 16A) en 2009. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2010/029, 28 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., 2009. Évaluation des stocks de crabe des neiges de l'estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent (zones 13 à 17, 12A, 12B, 12C et 16A) en 2008. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2009/027, 26 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., S. DUBÉ, 2009. Évaluation des stocks de buccin des eaux côtiêres du Québec, 3 mars 2009, Institut Maurice-Lamontagne ; Stock assessments on whelk in the Quebec's inshore waters. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Série des comptes rendus ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Proceedings Series, 2009/011, 20 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Ce document renferme le compte rendu de la réunion tenue dans le cadre du processus régional d'évaluation des stocks de buccin des eaux côtières du Québec suivant les saisons de pêche 2006 à 2008. Ce processus de revue s'est déroulé le 3 mars 2009 à l'Institut Maurice-Lamontagne, à Mont-Joli. Cette rencontre réunissait plus d’une vingtaine de participants des domaines des sciences, de la gestion et de l’industrie. Lors de cette rencontre, l'assemblée a revu l'état des stocks de buccin exploités commercialement dans la région du Québec. Ce compte rendu contient donc l'essentiel des présentations et des discussions tenues et fait état des principales recommandations et conclusions émises au moment de la revue

LAMBERT, J., 2008. Assessment of the Estuary and Northern Gulf of St. Lawrence (Areas 13 to 17 and 12A, 12B and 12C) Snow Crab Stocks in 2007. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2008/043, 22 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BÉRUBÉ, I. (éd.), C. CYR (éd.), LAMBERT, J., 2008. Évaluations des stocks de mye des eaux côtières du Québec en 2007, 20 novembre 2007, Institut Maurice-Lamontagne ; Stock Assessments on Softshell clam in Quebec coastal waters in 2007, November 20, 2007, Maurice Lamontagne Institute. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Série des comptes rendus ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Proceedings Series, 2008/001, 15 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Ce document renferme le compte rendu de la réunion tenue sur l’évaluation des stocks de la mye commune dans les eaux côtières du Québec dans le cadre du processus régional d’évaluation des stocks de la région du Québec suite à la saison de pêche 2007. Cette revue s’est déroulée le 20 novembre 2007 à l’Institut Maurice-Lamontagne, à Mont-Joli. Lors de cette rencontre, l’assemblée a revu l’état des stocks de la mye exploités commercialement et de façon récréative dans les eaux côtières du Québec ainsi que certains paramètres environnementaux qui prévalaient lors du déroulement des dernières saisons de pêche. Ce compte rendu contient donc l’essentiel des présentations et des discussions tenues et fait état des principales recommandations et conclusions émises au moment de la revue.

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2008. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d'août 2008 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey from August 2007 in the northern Gulf of St. Lawrence. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat. ; Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1210, 84 p..

Cliquer pour voir tout le texte

En 2008, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans le nord du golfe du Saint-Laurent a été réalisé du 24 juillet au 25 août, à bord du NGCC Teleost. Un de ses principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond, incluant les trois espèces de poissons visées par le relevé (morue, flétan du Groenland, sébaste) et de la crevette nordique, d’en préciser la répartition spatiale et de déterminer leurs caractéristiques biologiques. Un des autres objectifs ciblés par le relevé, était celui de décrire en parallèle le portrait des conditions environnementales du nord du golfe observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 14 espèces. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost- Campelen. À l’exception du flétan atlantique dont l’indice de biomasse manifeste encore une importante augmentation en 2008, les indices calculés pour les autres espèces se comparent à la moyenne des indices des trois dernières années. Les distributions géographiques des captures observées pour les diverses espèces en 2008 ressemblent à celles des cinq années antérieures.

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2008. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d’août 2007 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey from August 2007 in the northern Gulf of St. Lawrence. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2008/046, 77 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2007, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et la distribution de poissons de fond et de crevettes de la région du Québec a été réalisé du 3 août au 1er septembre dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent à bord du NGCC Teleost. Un de ses principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance des principales espèces de poissons de fond, incluant les trois espèces visées par le relevé (morue, flétan du Groenland, sébaste) et de la crevette nordique (espèce également visée par le relevé) et d’en préciser la répartition spatiale et leurs caractéristiques biologiques. Parmi les autres objectifs, le relevé visait à établir, en parallèle, le portrait des conditions environnementales du Golfe en août pour 7 des 8 régions géographiques du Golfe considérées pour l’évaluation de l’état physique du Golfe. Le présent rapport décrit, pour 14 espèces, les résultats sommaires des taux de capture, de leur répartition spatiale et de leur distribution de fréquence de taille. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI en tandem NGCC Teleost- Campelen. À l’exception du flétan atlantique dont l’indice d’abondance s’accroît toujours en 2007, l’ensemble des autres espèces a présenté peu de variations par rapport aux deux dernières années. Les distributions géographiques des captures observées pour les diverses espèces en 2007 se comparent à celles des cinq années antérieures. En 2007, les températures enregistrées pour les eaux de surface et la couche intermédiaire froide (CIF) ont été en général plus froides pour l’ensemble du territoire couvert en comparaison avec les températures observées pour 2006. Les couches <1°C et <0°C de la CIF ont été beaucoup plus épaisses en 2007 par rapport à 2006. Toutefois, les températures enregistrées pour les eaux profondes (300 m et plus) ont été comparables au cours de ces deux années. Les concentrations en oxygène dissout dans les eaux de l’Estuaire étaient toujours qualifiées d’hypoxiques en 2007.

LAMBERT, J., 2008. Évaluation des stocks de crabe des neiges de l'estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent (zones 13 à 17 et 12A, 12B et 12C) en 2007. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2008/043, 22 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., 2007. Assessment of the estuary and northern Gulf of St. Lawrence (areas 13 to 17, 12A, 12B, 12C and 16A) snow crab stocks in 2008. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2009/027, 25 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., 2007. Assessment of the Estuary and northern Gulf of St. Lawrence (areas 13 to 17 and 12A, 12B and 12C) snow crab stocks in 2006. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2007/017, 22 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., 2007. Évaluation des stocks de crabe des neiges de l'estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent (zones 13 à 17 et 12A, 12B et 12C) en 2006. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2007/017, 22 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., 2006. Assessment of the Estuary and Northern Gulf of St. Lawrence (areas 13 to 17 and 12A, 12B and 12C) snow crab stocks in 2005. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2006/019, 21 p.

Cliquer pour voir tout le texte

PAILLE, N., J. LAMBERT, N. SIMARD, S. PEREIRA, 2006. Le crabe vert (Carcinus maenas) : revue de littérature et situation aux Îles-de-la-Madeleine. Rapp. can. ind. sci. halieut. aquat., 276, 36 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Le crabe vert (Carcinus maenas) a fait son apparition aux Îles-de-la-Madeleine pour la première fois en 2004. Sept crabes verts ont été trouvés par un pêcheur d’anguille dans la région du havre de la Grande Entrée dont deux ont été rapportés à Pêches et Océans Canada (MPO). Un programme d’échantillonnage intensif a été réalisé en 2004 et 2005 afin d’évaluer la situation de cette espèce dans cette région. Deux autres crabes ont été capturés par le MPO en 2004. Aucun individu n’a été capturé en 2005. La situation géographique et les conditions environnementales des Îles-de-la-Madeleine en font une région à risque qu’il est nécessaire de surveiller étroitement. Les conséquences écologiques de l’arrivée de C. maenas sur les communautés indigènes des Îles-de-la-Madeleine sont inconnues à ce jour. La surveillance des voies d’introduction potentielles, un suivi annuel et la mise sur pied d’un plan de gestion des populations en cas d’invasion sont des actions nécessaires pour limiter les risques d’introduction et les conséquences écologiques et économiques inhérentes à une possible invasion du crabe vert. Ce document présente les caractéristiques de cette espèce et la problématique reliée à cette dernière. Des recommandations pour le contrôle de cette espèce sont évoquées pour le cas particulier des Îles-de-la-Madeleine.

LAMBERT, J., 2006. Évaluation des stocks de crabe des neiges de l'estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent (zones 13 à 17 et 12A, 12B et 12C) en 2005. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2006/019, 21 p.

Cliquer pour voir tout le texte

CAMPAGNA, S., J. LAMBERT, P. ARCHAMBAULT, 2005. Abondance et distribution du concombre de mer (Cucumaria frondosa) et prises accidentelles obtenues par dragage entre Matane et Cap-Gaspé (Québec) en 2004. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 2620, 70 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les résultats d’une mission d’échantillonnage visant à déterminer le potentiel d’une pêche au concombre de mer (Cucumaria frondosa) sur la rive nord de la Gaspésie sont présentés. L’abondance de C. frondosa a été élevée entre 10 et 40 m de profondeur avec plus de 50 % de la biomasse estimée se trouvant dans la strate de profondeur de 10 m. La drague utilisée, de type LGS (Light green sweep urchin drag) s’est avérée peu sélective et les prises accidentelles ont été nombreuses. En se basant uniquement sur les indices d’abondance une exploitation commerciale pourrait être envisagée. Une telle pêche devrait cependant être développée prudemment

LAMBERT, J., 2005. Le crabe commun des eaux cotières du Québec. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2005/030, 12 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., 2005. The Saguenay Fjord winter sport fishery in 2005. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2005/045, 11 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., 2005. Rock crab of the costal [i.e.] coastal waters of Quebec. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2005/030, 12 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., 2004. Rock crab of the inshore waters of Quebec in 2003. Science, Stock Status Report, 2004/029, 9 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., 2004. Le crabe commun des eaux côtières du Québec en 2003. Rapport sur l'état des stocks, 2004/029, 9 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., 2003. Le crabe commun des eaux cotières du Québec en 2002. Rapport sur l'état des stocks, 2003/012, 11 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., 2003. Rock crab of the inshore waters of Quebec in 2002. Science, Stock Status Report, 2003/012, 10 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., 2002. Rock crab of the inshore waters of Quebec. Science, Stock Status Report, C4-02, 8 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., 2002. Le crabe commun des eaux côtières du Québec. Rapport sur l'état des stocks, C4-02, 9 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J.-D., S. BÉRUBÉ, 2002. La pêche sportive hivernale dans le fjord du Saguenay. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 2445, 58 p.

Cliquer pour voir tout le texte

La pêche sportive hivernale dans le fjord du Saguenay suscite l'intérêt de plus de 50 000 pêcheurs-jours annuellement. Son ampleur, son impact social et l'importance de ses retombées économiques ont emmené différents intervenants à prendre action afin d'assurer la conservation des ressources et le développement durable de cette pêche. Dans ce contexte, un programme de recherche dont le but est d'évaluer l'état de la ressource, a été initié en 1995. Ce programme est issu d'une entente de recherche entre les associations et comités de pêcheurs du fjord du Saguenay, la Société touristique du fjord, la Société d'électrolyse et de chimie Alcan Ltée., la Société de la faune et des parcs du Québec, la Société des établissements et de plein air du Québec et le ministère du Patrimoine canadien (Parcs Canada) qui sont les deux cogestionnaires du Parc marin du Saguenay - Saint-Laurent, ainsi que le ministère des Pêches et des Océans qui est responsable de l'étude scientifique. Le programme comporte deux volets et sollicite la participation de 32 bénévoles recrutés parmi les pêcheurs des huit principaux sites de pêches. Le premier volet compte une équipe de huit échantillonneurs qui, à 20 occasions durant la saison de pêche, sont chargés de recueillir les données concernant les captures et l'effort de pêche. Le second volet est plutôt orienté vers la cueillette des données biologiques. Il regroupe 24 échantillonneurs qui enregistrent la taille, le poids et évaluent visuellement la condition physique des individus capturés.

LAMBERT, J., 2001. Rock crab of the inshore waters of Quebec. Science, Stock Status Report, C4-02, 8 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., 2001. Le crabe commun des eaux côtières du Québec. Rapport sur l'état des stocks, C4-02, 8 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., 2000. Le Crabe commun des eaux côtières du Québec en 1999. Rapport sur l'état des stocks, C4-02, 9 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., 2000. Rock Crab of the Inshore Waters of Quebec in 1999. Science, Stock Status Report, C4-02, 9 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., P. GOUDREAU, 1999. Indices de croissance de la mactre de Stimpson (Mactromeris polynyma). Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 2269, 39 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Des indices de la croissance individuelle de la mactre de Stimpson (Mactromeris polynyma) sur la Moyenne Côte-Nord du golfe du Saint-Laurent ont été obtenus à partir de trois méthodes : l'examen des anneaux de croissance sur la coquille ou le chondrophore, le suivi de la croissance de mactres élevées en bassin et le suivi de la croissance en milieu naturel. L'estimation de la longueur à l'âge selon le nombre d'anneau de croissance suggère que 13 et 14 années, en moyenne, sont nécessaires pour qu'une mactre de Stimpson atteigne une longueur de 80 mm sur les gisements des régions de Moisie et de Rivière-au-Tonnerre respectivement. Par contre, le taux de croissance moyen de mactres élevées en bassin a été supérieur à ce qui a été déterminé en examinant les anneaux de croissance des mactres prélevées sur ces gisements. La vitesse de croissance des mactres en bassin était fortement influencée par leur densité et leur biomasse. Le suivi des mactres en bassin a permis d'observer, à plusieurs occasions, la formation de deux anneaux de croissance sur les coquilles, à l'intérieur d'une même année, ce qui engendre une surestimation de l'âge de ces mactres par la méthode de l'examen des anneaux. Les résultats d'un suivi de croissance en milieu naturel diffèrent aussi des résultats obtenus par l'examen des anneaux pour les individus de 70 à 90 mm. En milieu naturel les mactres de cette longueur ont grandi en moyenne de 5 millimètres par année alors que l'examen des anneaux indique un ralentissement de croissance plus prononcé chez les individus de cette taille.

LAMBERT, J., 1999. Petite plongée dans le monde de la crevette nordique. Naturaliste can., 123(3): 66-68.

LAMBERT, J., 1998. Shrimp of the estuary and the gulf of St. Lawrence. Science, Stock Status Report, C4-06, 12 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., 1998. La crevette de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent. Rapport sur l'état des stocks, C4-06, 13 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LAMBERT, J., H. BOUCHARD, L. SAVARD, 1998. État des populations de crevettes nordiques (Pandalus borealis) de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent (divisions 4RST de l'OPANO). MPO, Secrétariat canadien pour l'évaluation des stocks, Document de recherche, 98/102, 34 p.

Les données provenant des relevés de recherche et de l'exploitation commerciale de la crevette nordique dans le golfe du Saint-Laurent sont analysées et les résultats sont présentés de façon à dégager les grandes tendances concernant l'abondance des crevettes et l'impact de l'exploitation commerciale sur la ressource. L'indice d'abondance des crevettes dans le Golfe et l'Estuaire a fluctué depuis la fin des années 1980. Toutefois, les résultats de l'évaluation indiquent que les populations, à la fin de la saison de pêche de 1997, étaient dans un bon état. Les fluctuations d'abondance peuvent être expliquées par la force des classes d'âge qui supportent la pêche. Ainsi, les indices d'abondance élevés en 1994, 1995, 1996 et 1997 sont dus à la contribution des classes d'âge produites au début des années 1990. La classe de taille située entre 19 et 21 mm, composée majoritairement de crevettes nées en 1994, devrait atteindre les tailles pleinement retenues par les chaluts en 1998. Cette classe d'âge devrait contribuer, avec la forte classe d'âge de 1993, à maintenir les taux de prises à un niveau élevé en 1998.

LAMBERT, J., P. GOUDREAU, 1997. Biologie et exploitation de la mactre de Stimpson (Mactromeris polynyma) sur les côtes du Québec. MPO, Secrétariat canadien pour l'évaluation des stocks, Document de recherche, 97/101, 44 p.

La mactre de Stimpson est exploitée depuis le début des années 1990 sur les côtes du Québec. Treize pêcheurs ont eu accès à cette ressource en 1996 et le total des prises admissibles s'élevait à 903 tonnes. Les débarquements annuels ont fluctué beaucoup et le plus haut total de captures a été réalisé en 1994 avec 639 tonnes. Les prises par unité d'effort sont demeurées élevées depuis 1993 sur les principaux gisements exploités. Jusqu'à maintenant, il y a 12 gisements connus de mactres, leur superficie variant de 2.5 à plus de 30 km2. La densité moyenne de mactres capturées commercialement est demeurée élevée depuis le début de la pêche, soit entre 93 et 117 mm selon les gisements. Lors de relevés scientifiques réalisés avec une drague hydraulique doublée, de 8 à 22 % des individus capturés étaient constitués de pré-recrues de moins de 50 mm. De 11 à 14 années pourraient être nécessaires pour atteindre une longueur de 80 mm sur la Côte Nord du Québec. La mactre participerait à la reproduction surtout à partir d'une longueur de 62 mm. Le rapport des sexes est nettement en faveur des femelles chez les individus de plus de 80 mm.

GRÉGOIRE, F., J. LAMBERT, C. LÉVESQUE, M.-F. BEAULIEU, 1997. Évaluation de la biomasse du maquereau bleu (Scomber scombrus L.) pour 1996 par la Méthode de la Production Totale d'oeufs ; Assessment of the Atlantic mackerel (Scomber scombrus L.) biomass for 1996 by the Total Eggs Production Method. MPO, Secrétariat canadien pour l'évaluation des stocks, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 97/71, 29 p.

La mission d'évaluation de la biomasse reproductrice du maquereau bleu de 1996 n'a débuté que le 18 juin, soit trois jours plus tard que prévu. Dès le premier trajet, il s'est avéré que les températures de l'eau de surface étaient plus élevées que lors des premiers trajets des dernières missions. De plus, les oeufs des stades de développement plus avancés ainsi que les larves de maquereau étaient aussi plus nombreux. Les productions quotidiennes d'oeufs ont été estimées pour chaque trajet à 0.6604 x 1013 et 0.6129 x 1013 oeufs et les biomasses reproductrices correspondantes à 259,842 t et 241,318 t. Ces dernières passent à 211,023 t et 206,566 t lorsque les densités d'oeufs à chaque station sont corrigées pour le suréchantillonnage qui se produit à la fin des traits. Lorsque ces densités corrigées sont utilisées avec l'approche géostatistique, les productions quotidiennes pour chaque trajet sont estimées respectivement à 0.6068 x 1013 et 0.6366 x 1013 oeufs pour des biomasses de 238,897 t et 250,628 t. Cette approche démontre aussi qu'il existe une relation étroite entre les densités d'oeufs et la température de l'eau. Cette relation pourrait donc être utilisée dans le futur pour améliorer les estimations d'abondance. À cause du mauvais synchronisme entre la ponte et la mission et aussi en raison de la méthode même utilisée pour calculer la courbe saisonnière de production d'oeufs, l'abondance estimée pour 1996 doit être considérée comme une abondance minimale.

LAMBERT, J., 1996. La mactre de Stimpson du Québec. MPO, Pêches de l'Atlantique, Rapport sur l'état des stocks, 96/7, 8 p.

LAMBERT, J., P. GOUDREAU, 1996. Performance of the New England hydraulic dredge for the harvest of Stimpson's surf clams (Mactromeris polynyma). Can. Ind. Rep. Fish. Aquat. Sci., 235, 28 p.

Cliquer pour voir tout le texte

La drague hydraulique de type Nouvelle-Angleterre est utilisée depuis peu dans le golfe du Saint-Laurent pour la récolte de la mactre de Stimpson (Mactromeris polynyma). Une étude a été entreprise afin de déterminer l'efficacité de récolte de ce type d'engin et l'impact immédiat de son passage sur les mollusques présents. Cette expérience a été réalisée en deux volets, le premier a été effectué en 1993 à partir d'un palourdier commercial et le second en 1994 sur un navire de recherche du ministère des Pêches et des Océans. L'échantillonnage de chaque trait a été réalisé par la drague hydraulique et l'assistance d'une équipe de plongeurs professionnels. L'ensemble des résultats a démontré que ce type d'engin de pêche pouvait récolter des mactres de Stimpson de taille assez grande pour demeurer dans le panier de la drague avec un taux d'efficacité supérieur à 90 %. Près des deux tiers des mactres de Stimpson laissées sur le fond ont été endommagées lors du passage de la drague. Par contre, un faible pourcentage des autres espèces de mollusques non récoltées ont été endommagées. Parmi les mactres récoltées par la drague, plus de 20 % présentaient un bris quelconque. La rareté de mactres de taille inférieure à 66 millimètres sur les sites de l'expérience n'a pas permis d'évaluer la sélectivité de l'engin de pêche ainsi que l'effet de ce type de pêche sur les petits individus. Cependant, l'utilisation d'une drague doublée avec un treillis de plastique (VexarSM d'une maille de 19 millimètres, a permis d'obtenir une meilleure représentativité de la plage de tailles des mactres présentes dans le milieu.

LAMBERT, J., 1996. Québec Stimpson's surf clam. DFO, Atlantic Fisheries, Stock Status Report, 96/7, 8 p.

LAMBERT, J., P. GOUDREAU, 1995. Stimpson's surf clams and razor clams on the Québec coast. Pages 90-99 in L. Savard (ed.). Status report on invertebrates in 1994 : crustaceans and molluscs on the Québec coast, northern shrimp and zooplankton in the estuary and Gulf of St. Lawrence. DFO (Can. Manuscr. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2323).

LAMBERT, J., P. GOUDREAU, 1995. Performance de la drague hydraulique de type Nouvelle-Angleterre pour la récolte de la mactre de Stimpson (Mactromeris polynyma). Rapp. can. ind. sci. halieut. aquat., 235, 28 p.

Cliquer pour voir tout le texte

La drague hydraulique de type Nouvelle-Angleterre est utilisée depuis peu dans le golfe du Saint-Laurent pour la récolte de la mactre de Stimpson (Mactromeris polynyma). Une étude a été entreprise afin de déterminer l'efficacité de récolte de ce type d'engin et l'impact immédiat de son passage sur les mollusques présents. Cette expérience a été réalisée en deux volets, le premier a été effectué en 1993 à partir d'un palourdier commercial et le second en 1994 sur un navire de recherche du ministère des Pêches et des Océans. L'échantillonnage de chaque trait a été réalisé par la drague hydraulique et l'assistance d'une équipe de plongeurs professionnels. L'ensemble des résultats a démontré que ce type d'engin de pêche pouvait récolter des mactres de Stimpson de taille assez grande pour demeurer dans le panier de la drague avec un taux d'efficacité supérieur à 90 %. Près des deux tiers des mactres de Stimpson laissées sur le fond ont été endommagées lors du passage de la drague. Par contre, un faible pourcentage des autres espèces de mollusques non récoltées ont été endommagées. Parmi les mactres récoltées par la drague, plus de 20 % présentaient un bris quelconque. La rareté de mactres de taille inférieure à 66 millimètres sur les sites de l'expérience n'a pas permis d'évaluer la sélectivité de l'engin de pêche ainsi que l'effet de ce type de pêche sur les petits individus. Cependant, l'utilisation d'une drague doublée avec un treillis de plastique (VexarSM) d'une maille de 19 millimètres, a permis d'obtenir une meilleure représentativité de la plage de tailles des mactres présentes dans le milieu.

LAMBERT, J., G. PRÉFONTAINE, 1995. Le pétoncle d'Islande (Chlamys islandica) au Nunavik ; The Iceland scallop (Chlamys islandica) in Nunavik. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat. ; Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2071, 40 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Depuis quelques années, les communautés inuit de Nunavik s'intéressent à l'exploitation de ressources marines non traditionnelles. Parmi ces ressources, le pétoncle d'Islande (Chlamys islandica) présente un potentiel intéressant. Afin de connaître la distribution et l'abondance du pétoncle d'Islande de ce milieu nordique, 2084 traits de drague ont été effectués de 1984 à 1992. L'espèce était présente dans la plupart des régions explorées. Les prises moyennes par unité d'effort (PUE) les plus élevées et réalisées lors des projets d'exploration, provenaient du côté sud du détroit d'Hudson, notamment des régions situées près de Ivujivik (15.1 kg muscles/h m), Salluit (5.3 kg muscles/h m) et Quaqtaq (5.3 kg muscles/h m). Des densités relativement élevées ont été estimées, lors des missions de recherche, pour des gisements localisés dans les régions de Salluit (5.2 g muscles/m2) et Quaqtaq (4.8 g muscles/m2). Les biomasses correspondant à ces gisements étaient, selon l'évaluation de 1992, de 170 tonnes de muscles à Salluit et de 112 tonnes de muscles à Quaqtaq. Les individus capturés dans les secteurs de Salluit et de Quaqtaq étaient caractérisés, notamment, par une croissance faible et une composition en âge dominée par des pétoncles relativement vieux, soit 12 à 14 ans à Salluit et 13, 14 et 16 ans à Quaqtaq. Une taille moyenne faible, de 64.5 à 76.3 mm, a été estimée pour la plupart des régions. Un rendement en chair de 9.6 à 15.4 % et une mortalité naturelle variant entre 9 et 14.5 % caractérisaient également la ressource. À certains sites, la quantité de balanes fixées sur les coquilles de pétoncle représentait une proportion importante du poids des captures totales. Ces caractéristiques indiquent que le pétoncle d'Islande au Nunavik est une ressource qui doit être exploitée avec prudence afin d'en assurer la conservation et favoriser un développement durable des pêcheries.

LAMBERT, J., P. GOUDREAU, 1995. Mactre de Stimpson et couteau des côtes du Québec. Pages 93-103 in L. Savard (éd.). Rapport sur l'état des invertébrés en 1994 : crustacés et mollusques des côtes du Québec, crevette nordique et zooplancton de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent. MPO (Rapp. manus. can. sci. halieut. aquat., 2323).

LAMBERT, J., 1995. La mactre de Stimpson : vous connaissez?. Naturaliste can., 119(1) : 47-48.

LAMBERT, J., 1994. Mollusques bivalves (mactre de Stimpson, mye commune, couteau) dont les pêcheries sont en développement sur les côtes du Québec. Pages 93-102 in L. Savard (éd.). Rapport sur l'état des invertébrés en 1993 : crustacés et mollusques des côtes du Québec et crevette nordique de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent. MPO (Rapp. manus. can. sci. halieut. aquat., 2257).

LAMBERT, J., M. GIGUÈRE, 1994. Développement de la pêche à la mactre de Stimpson (Mactromeris polynyma) au Québec et efficacité de la drague hydraulique de type Nouvelle-Angleterre. Pages 73- 81 in L. Gendron & S. Robinson (ed.). The development of underutilized invertebrate fisheries in eastern Canada. Dept. of Fisheries and Oceans (Can. Manus. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2247).

LAMBERT, J., 1994. Bivalve molluscs (Stimpson's surf clam, softshell clam, razor clam) with developing fisheries on the Québec coast. Pages 82-90 in L. Savard (ed.). Status report in invertebrates 1993 : crustaceans and molluscs on the Québec coast and northern shrimp in the Estuary and Gulf of St. Lawrence. DFO (Can. Manuscr. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2257).

McQUINN, I.H., J. LAMBERT, 1991. A review of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring fishery data up to 1990. CAFSAC Res. Doc., 91/65, 28 p.

Les stocks de hareng de la division 4R de l'OPANO sont exploités d'avril à décembre, à l'aide d'engins fixes et mobiles. Malgré un TPA de 35,000 t, les débarquements de hareng n'ont atteint que 17,000 t en 1990, particulièrement à cause des marchés restreints et des mauvaises conditions météorologiques à l'automne. Un marché restreint pour les harengs capturés au filet maillant a réduit les débarquements associés aux engins fixes à moins de 20 % du total depuis 1985. Le marché traditionnel américain du hareng en baril a été remplacé graduellement par les ventes directes à l'URSS et par les ventes aux Japonais de poissons gelés entiers. Les reproducteurs de printemps dominent les captures depuis 1973. Les classes d'âge de 1968 et 1974 ont dominé historiquement les captures de ce groupe reproducteur. Cependant, les classes d'âge de 1980 et 1982 ont représenté plus de 68 % de la capture en nombre depuis 1985. Les captures de reproducteurs d'automne entre 1966 et 1983 étaient constituées d'une forte proportion de poissons âgés de 11 ans et plus. Depuis 1983, la classe d'âge de 1979 a dominé les captures. L'indice d'abondance des reproducteurs de printemps calculé à partir des données des pêcheurs-repères a démontré une augmentation d'abondance significative entre 1984 et 1986, une diminution subséquente jusqu'à 1988, et ensuite la stabilité jusqu'à 1990. L'indice du groupe d'automne a démontré une augmentation majeure jusqu'à 1986, suivie par un déclin jusqu'à 1990. L'analyse de cohorte n'a pas été considérée cette année étant donné les estimations des effectifs non-convergentes produites par l'analyse de l'an dernier. Cependant, les classes d'âge de 1987 et 1986 des reproducteurs de printemps et d'automne, respectivement, ont paru dans les prises de la senne bourse dans des quantités non observées depuis le recrutement de la classe d'âge de 1980. Ceci est un signe révélateur de bonne santé de ces stocks.

GAGNÉ, J.A., J. LAMBERT, F. MONGEAU, L. FORTIER, 1991. Population dynamics of herring in the St. Lawrence Estuary : a test of the Member/Vagrant hypothesis. Pages 103-106 in Proceedings of the International Herring Symposium, Anchorage, Alaska, USA, October 23-25, 1990. University of Alaska, Alaska Sea Grant College Program (Alaska Sea Grant report, 91-01).

McQUINN, I.H., J. LAMBERT, 1990. A review of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring fishery and biological trends in 1989. CAFSAC Res. Doc., 90/76, 20 p.

Les concentrations de hareng de la division 4R de l'OPANO sont exploités d'avril à décembre, à l'aide d'engins fixes et mobiles. Malgré un TPA de 37,000 t, les débarquements de hareng n'ont atteint que 17,700 t en 1989, particulièrement à cause des marchés restreints et des mauvaises conditions météorologiques. Un marché restreint pour les harengs capturés au filet maillant a réduit les débarquements associés aux engins fixes à moins de 20 % du total depuis 1985. Le marché traditionnel du hareng en baril a été remplacé graduellement par les ventes directes à l'URSS et par les ventes de poissons gelés entiers aux Japonais. Les reproducteurs de printemps dominent les captures depuis 1973. Les classes d'âge de 1968 et 1974 ont dominé historiquement les captures de ce groupe reproducteur. Cependant, les classes d'âge de 1980 et 1982 ont représenté plus de 68 % de la capture en nombre depuis 1983. Les captures de reproducteurs d'automne entre 1966 et 1983 étaient constituées d'une forte proportion de poissons âgés de 11 ans et plus. Depuis 1983, la classe d'âge de 1979 a dominé les captures. Les indices d'abondance ont été estimés pour les deux groupes reproducteurs à partir des données de prise et effort commerciales, ainsi que des données similaires compilées par les pêcheurs-repères. Les indices pour les reproducteurs de printemps ont démontré une augmentation d'abondance significative entre 1981 et 1986-1987, et une diminution subséquente jusqu'à 1989. Les indices du groupe d'automne ont démontré une augmentation majeure jusqu'à 1986, suivie par un déclin jusqu'à 1989. Les estimations de population produites par l'analyse de cohorte ont été considérées peu fiables étant donné les estimations des effectifs non-convergentes et les valeurs élevées dans les matrices de corrélations. Cependant, l'âge moyen de 8 ans pour ces stocks suggère que le niveau des prises récent n'a pas été nuisible aux populations. De plus, le fait que l'analyse de cohorte produise des estimations de population non-convergées implique que les taux de mortalité sont demeurés faibles au cours des dernières années.

SAVARD, L., Y. LAVERGNE, J. LAMBERT, 1988. Évaluation des stocks de crevette (Pandalus borealis) du golfe du Saint-Laurent. CSCPCA doc. rech., 88/60, 49 p .

Les débarquements de crevette (Pandalus borealis) du golfe du Saint-Laurent ont atteint près de 12 000 tonnes en 1987 ce qui représente une augmentation de 25 % par rapport à 1986. Les captures ont augmenté pour toutes les zones dans des proportions variables et les contingents ont été atteints dans Nord-Anticosti et l'Estuaire. Les populations de crevette des zones de pêche du nord du golfe du Saint-Laurent semblent être en bon état. Les taux de capture des flottes commerciales sont relativement stables à travers les années. Les estimations de biomasse de printemps obtenues à partir d'un relevé expérimental effectué à l'automne 1987 n'indiquent pas de diminution de l'abondance des populations. Les structures démographiques obtenues à partir des échantillons des captures commerciales ne montrent pas de changement marqué au niveau de la dynamique de ces populations exception faite de la zone de Sept-Îles où l'inversion de sexe se produit à des longueurs plus faibles en 1987 qu'en 1982. Étant donné que les captures ont continué d'augmenter pour toutes les zones, que les taux de capture sont demeurés stables et les biomasses de printemps sont relativement élevées, les TPA recommandés en 1987 devraient encore être appropriés pour la saison 1988.