Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Peter V. HODSON

COUILLARD, C.M., P.V. HODSON, 1996. Pigmented macrophage aggregates : a toxic response in fish exposed to bleached-kraft mill effluent. Environ. Toxicol. Chem., 15: 1844-1854.

COUILLARD, C., P.V. HODSON, P. GAGNON, J.J. DODSON, 1995. Lesions and parasites in white suckers, Catostomus commersoni, in bleached-kraft pulp mill-contaminated and reference rivers. Environ. Toxicol. Chem., 14: 1051-1060.

HODSON, P.V., M. CASTONGUAY, C.M. COUILLARD, C. DESJARDINS, E. PELLETIER, R. McLEOD, 1994. Spatial and temporal variations in chemical contamination of American eels, Anguilla rostrata, captured in the estuary of the St. Lawrence River. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 51: 464-478.

HODSON, P.V., D. BUISSIÈRES, M.M. GAGNON, J.J. DODSON, C.M. COUILLARD, J.C. CAREY, 1992. Review of biochemical, physiological, pathological and population responses of white sucker (Catostomus commersoni) to BKME in the St. Maurice River, Quebec. Pages 261-269 in A. Sodergren (ed.). Environmental fate and effects of bleached pulp mill effluents : proceedings of the International Conference, Stockholm, November, 1991 (Swedish EPA Report 4031).

HODSON, P.V., M. McWHIRTER, K. RALPH, B. GRAY, D. THIVIERGE, J.H. CAREY, G. VAN DER KRAAK, D.M. WHITTLE, M.-C. LÉVESQUE, 1992. Effects of bleached kraft mill effluent on fish in the St. Maurice River, Quebec. Environ. Toxicol. Chem., 11: 1635-1651.

HODSON, P.V., C. DESJARDINS, É. PELLETIER, M. CASTONGUAY, R. McLEOD, C.M. COUILLARD, 1992. Baisse de la pollution chimique des anguilles d'Amérique (Anguilla rostrata) capturées dans l'estuaire du Saint-Laurent. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 1876, 60 p.

Cliquer pour voir tout le texte

L'anguille d'Amérique est une espèce catadrome qui atteint la maturité dans le lac Ontario et dans les affluents du St-Laurent. À la suite de mortalités massives d'anguilles adultes, d'un niveau élevé de pollution chimique et d'une baisse récente du recrutement, on a décidé d'étudier le rôle des contaminants dans la santé des anguilles, le rôle des anguilles comme vecteur de contaminants pour les bélugas (Delphinapterus leucas) et les changements apparus dans la contamination depuis une enquête à grande échelle qui avait eu lieu en 1982. On a mesuré les teneurs en mercure, en BCP, en mirex et en pesticides chez des anguilles adultes en migration achetées chaque semaine entre septembre et novembre 1990 à un pêcheur de Kamouraska (Québec). Des analyses similaires ont été effectuées sur deux échantillons d'anguilles fournies par des pêcheurs de Cacouna et de Saint-Irénée, et sur un échantillon témoin d'anguilles provenant d'un petit affluent de la côte nord de l'estuaire du St-Laurent. On a aussi mesuré les concentrations de dioxines, de furanes et de HAP sur un petit nombre de poissons. Les résultats indiquent que les anguilles du cours supérieur du St-Laurent et du lac Ontario étaient beaucoup plus contaminées par les BPC, le mirex et les pesticides que la population témoin; les concentrations ne variaient pas d'un site à l'autre sur le St-Laurent. Les concentrations de BPC et de mirex ont respectivement diminué de 68 et de 56 % depuis 1982. Des anguilles analysées, 36 % seulement dépassaient les lignes directrices concernant les BPC chez les poissons, alors que le pourcentage était de 80 % en 1982; en ce qui concerne le mirex, le pourcentage a baissé, passant de 52 % en 1982 à 29 % en 1990. Les teneurs en BPC, en mirex et en pesticides variaient d'une semaine à l'autre avec une légère tendance à l'augmentation vers la fin de la migration. Les concentrations de HAP, de dioxines et de furanes étaient généralement inférieures aux seuils de détection, et nettement au-dessous de la teneur fixée par les directives. Ces résultats semblent indiquer que le risque de transmission aux bélugas de produits chimiques organiques toxiques par la consommation d'anguilles baisse d'une année à l'autre. Les teneurs en mercure étaient constantes d'un site à l'autre et d'une date à l'autre, ce qui indique que l'accumulation provient essentiellement de sources naturelles ou du dépôt par la vie atmosphérique.

HODSON, P.V., C. DESJARDINS, É. PELLETIER, M. CASTONGUAY, R. McLEOD, C.M. COUILLARD, 1992. Decrease in chemical contamination of American eels (Anguilla rostrata) captured in the Estuary of the St. Lawrence River. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 1876, 57 p.

Cliquer pour voir tout le texte

L'anguille d'Amérique est une espèce catadrome qui atteint la maturité dans le lac Ontario et dans les affluents du St-Laurent. À la suite de mortalités massives d'anguilles adultes, d'un niveau élevé de pollution chimique et d'une baisse récente du recrutement, on a décidé d'étudier le rôle des contaminants dans la santé des anguilles, le rôle des anguilles comme vecteur de contaminants pour les bélugas (Delphinapterus leucas) et les changements apparus dans la contamination depuis une enquête à grande échelle qui avait eu lieu en 1982. On a mesuré les teneurs en mercure, en BCP, en mirex et en pesticides chez des anguilles adultes en migration achetées chaque semaine entre septembre et novembre 1990 à un pêcheur de Kamouraska (Québec). Des analyses similaires ont été effectuées sur deux échantillons d'anguilles fournies par des pêcheurs de Cacouna et de Saint-Irénée, et sur un échantillon témoin d'anguilles provenant d'un petit affluent de la côte nord de l'estuaire du St-Laurent. On a aussi mesuré les concentrations de dioxines, de furanes et de HAP sur un petit nombre de poissons. Les résultats indiquent que les anguilles du cours supérieur du St-Laurent et du lac Ontario étaient beaucoup plus contaminées par les BPC, le mirex et les pesticides que la population témoin; les concentrations ne variaient pas d'un site à l'autre sur le St-Laurent. Les concentrations de BPC et de mirex ont respectivement diminué de 68 et de 56 % depuis 1982. Des anguilles analysées, 36 % seulement dépassaient les lignes directrices concernant les BPC chez les poissons, alors que le pourcentage était de 80 % en 1982; en ce qui concerne le mirex, le pourcentage a baissé, passant de 52 % en 1982 à 29 % en 1990. Les teneurs en BPC, en mirex et en pesticides variaient d'une semaine à l'autre avec une légère tendance à l'augmentation vers la fin de la migration. Les concentrations de HAP, de dioxines et de furanes étaient généralement inférieures aux seuils de détection, et nettement au-dessous de la teneur fixée par les directives. Ces résultats semblent indiquer que le risque de transmission aux bélugas de produits chimiques organiques toxiques par la consommation d'anguilles baisse d'une année à l'autre. Les teneurs en mercure étaient constantes d'un site à l'autre et d'une date à l'autre, ce qui indique que l'accumulation provient essentiellement de sources naturelles ou du dépôt par la vie atmosphérique.

HODSON, P.V., R. PARISELLA, B. BLUNT, B. GRAY, K.L.E. KAISER, 1991. Quantitative structure-activity relationships for chronic toxicity of phenol, p-chlorophenol, 2-4 dichlorophenol, pentachlorophenol, p-nitrophenol and 1, 2, 4, -trichlorobenzene to early life stages of rainbow trout (Oncorhynchus mykiss). Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 1784, 55 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Des truites arcs-en-ciel ont été exposées pendant 85 jours au phénol, p-chlorophénol, 2,4-dichlorophénol, p-nitrophénol ou 1,2,4-trichlorobenzène. Pendant cette période, il y avait successivement le développement des oeufs, l'éclosion, la résorption du vitellin, et l'alimentation des jeunes pendant quatre semaines avec une nourriture artificielle. Les effets principaux étaient une réduction du taux de croissance et une augmentation du taux de mortalité. L'inhibition de croissance et une augmentation du taux de mortalité. L'inhibition de croissance était la réponse la plus sensible, parce qu'elle arrivait à des niveaux d'exposition équivalents ou inférieure à ceux qui changeaient les taux de mortalité. Quelquefois, il y avait d'autres réponses comme un changement de la vitesse de développement, de l'efficacité de croissance, et du pourcentage d'humidité dans les tissus. En général, les changements dus aux produits chimiques étaient plus grands que les variations normales mesurées entre les expériences. Les seuils d'exposition associés avec la toxicité chronique ont été calculés par des régressions entre les réponses et les logarithmes des concentrations de chaque composé chimique testé. Les seuils étaient les concentrations estimées pouvant induire un changement de 25 % relativement à la réponse du témoin. L'ordre de toxicité indiqué par les seuils était phénol < p-nitrophénol < p-chlorophénol < 2,4-dichlorophénol < 1,2,4-trichlorobenzène. De plus, pour avoir une base de données plus large, les seuils pour les réponses au pentachlorophénol ont été calculés à partir d'une étude déjà publiée. Ces données ont défini une Relation Quantitative entre la Structure et la Toxicité (RQST), c'est-à-dire, entre le logarithme des seuils de concentration et le logarithme du coefficient de distribution des composées chimiques entre le n-octanol et l'eau. Ce RQST était parallèle à une RQST calculée pour la toxicité létale aigue des mêmes produits chimiques. Les deux RQSTs suggèrent qu'il y a un rapport constant de 0.10 entre la toxicité chronique et la toxicité aigue, parce que le rapport entre les pentes était de 0.10.

HODSON, P.V., P.J. KLOEPPER-SAMS, K.R. MUNKITTRICK, W.L. LOCKHART, D.A. METNER, L. LUXON, I.R. SMITH, M.M. GAGNON, M. SERVOS, J.F. PAYNE, 1991. Protocols for measuring mixed function oxygenases of fish liver. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 1829, 49 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Ce document a été préparé pour le Programme de Surveillance des Effets sur l'Environnement des rejets d'usines de pâtes et papier. Ce programme a été entrepris lors du processus de révision des Règlements sur les Effluents de Pâte et Papier de la Loi Fédérale sur les Pêches (1991). Différents programmes de recherche, en Scandinavie et en Amérique du Nord, ont démontré fréquemment et sans exception une augmentation de l'activité des enzymes hépatiques d'oxydase de fonction multiple (OFM) chez les poissons exposés aux effluents d'usine de pâte et papier avec blanchiment au chlore. Cette induction de l'activité enzymatique est fortement associée à d'autres effets importants chez les poissons et les populations de poissons. Comme la mesure de l'activité des OFMs est une composante logique d'un programme de surveillance des rejets de pâte et papier, le Ministère des Pêches et des Océans et Environnement Canada ont organisé un atelier ayant comme objectif d'examiner de façon critique les aspects théoriques et pratiques des mesures d'activité des OFMs. Cet atelier a eu lieu à l'Institut des Eaux Douces, à Winnipeg, en novembre 1990. Les participants ont reconnu l'utilité et la pertinence des mesures de l'activité des OFMs comme indicateurs de la contamination par des effluents de pâte et papier avec blanchiment au chlore et ont proposé de préparer un protocole décrivant les méthodes de mesure des OFMs. Ce protocole est donc un résultat direct de cet atelier. Il a été conçu pour être utilisé par des biologistes avec de l'expérience de laboratoire en biochimie. Ce protocole ne devrait pas être utilisé comme unique méthode de surveillance mais devrait constituer une étape préliminaire au sein d'un programme complet de surveillance de la contamination chimique et des impacts biologiques.

THERRIAULT, J.-C., J. PAINCHAUD, P. HODSON, M. CASTONGUAY, G. WALSH, J. GEARING, M. KINGSLEY, B. TESSIER, 1990. Le plan d'action Saint-Laurent à la Direction des sciences, Institut Maurice-Lamontagne : orientations et objectifs. Rapp. manus. can. sci. halieut. aquat., 2055, 15 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Pour le secteur Sciences-IML du Ministère des Pêches et des Océans, l'objectif principal du Plan d'action Saint-Laurent (PASL) est d'augmenter nos connaissances sur les causes et les effets de la contamination chimique dans le Saint-Laurent.

HODSON, P.V., 1990. Indicators of ecosystem health at the species level and the example of selenium effects on fish. Environ. Monit. Assess., 15: 241-254.

HODSON, P.V., 1990. Commentary fish community health assessment : a useful concept?. J. Great Lakes Res., 16(4): 628-630 .