Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Ronald GREENDALE

BÉLAND, P., D. MARTINEAU, P. ROBICHAUD, R. PLANTE, R. GREENDALE, 1987. Échouages de mammifères marins sur les côtes du Québec dans l'estuaire et le golfe du Saint-Laurent de 1982 à 1985. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 1506, 44 p .

Cliquer pour voir tout le texte

Ce rapport est une compilation des échouages de mammifères marine notés par le CREP de 1982 à 1985 sur les côtes du Québec méridional. Seuls les rapports confirmés ont été considérés. Il y a 132 cas individuels représentant dix espèces; la grande majorité (80) a été rapportés entre mai et septembre. Moins de 15 % de ces mortalités peuvent être attribuées à l'intervention humaine. Les régimes de courants et le peuplement humain plus dense semblent favoriser la localisation des échouages sur la rive sud de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent. Le béluga, espèce résidente, représente 50 % du nombre total de cétacés échoués. On a recouvré sept rorquals en haut de la zone de pénétration extrême de l'eau salée, dont un mort à plus de 250 km en amont de ce point. La compilation montre un biais en faveur des espèces les plus grandes, par rapport à leurs effectifs présumés dans nos eaux; par exemple, le cachalot, espèce rarement observée chez nous, représente près de 4 % du total des mortalités recensées.