Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Linda GIRARD

GENDRON, L., A.M. WEISE, M. FRECHETTE, P. OUELLET, C.W. McKINDSEY, L. GIRARD, 2003. Evaluation of the potential of cultured mussels (Mytilus edulis) to ingest state I lobster (Homarus americanus) larvae. Can. Ind. Rep. Fish. Aquat. Sci., 274, 20 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Au Québec, la mytiliculture est en plein essor et se développe présentement dans des secteurs ou le homard est présent et ou il est probable de retrouver des larves de homard. Les pêcheurs de homard s'interrogent à savoir si la mytiliculture peut représenter un danger pour les larves de homard. Ils évoquent la possibilité que les moules puissent ingérer les larves de homard et causer leur mort. L'objectif de ce projet était d'évaluer si les larves de homard (Homarus americanus) de stade I sont capturées par les moules d'élevage (Mytilus edulis) lorsque places ensemble et de déterminer, le cas échéant, si cette ingestion pouvait tuer ou blesser la larve.

GENDRON, L., A.M. WEISE, M. FRECHETTE, P. OUELLET, C.W. McKINDSEY, L. GIRARD, 2003. Évaluation du potentiel des moules d’élevage (Mytilus edulis) à ingérer des larves de homard (Homarus americanus) de stade I. Rapp. can. ind. sci. halieut. aquat., 274, 20 p .

Cliquer pour voir tout le texte

Au Québec, la mytiliculture est en plein essor et se développe présentement dans des secteurs ou le homard est présent et ou il est probable de retrouver des larves de homard. Les pêcheurs de homard s'interrogent à savoir si la mytiliculture peut représenter un danger pour les larves de homard. Ils évoquent la possibilité que les moules puissent ingérer les larves de homard et causer leur mort. L'objectif de ce projet était d'évaluer si les larves de homard (Homarus americanus) de stade I sont capturées par les moules d'élevage (Mytilus edulis) lorsque places ensemble et de déterminer, le cas échéant, si cette ingestion pouvait tuer ou blesser la larve.