Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Yves GAUTHIER

SAINTE-MARIE, B., J.-M. SÉVIGNY, Y. GAUTHIER, 1997. Laboratory behavior of adolescent and adult males of the snow crab (Chionoecetes opilio) (Brachyura : Majidae) mated noncompetitively and competitively with primiparous females. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 54: 239-248.

Au laboratoire, des femelles vierges du crabe des neiges (Chionoecetes opilio) ont été placées individuellement avec un ou deux mâles afin d'étudier le comportement d'accouplement. Les mâles physiologiquement matures, adolescents (i.e., pinces non différenciées) et adultes (i.e., pinces différenciées), se sont accouplés avec les femelles. Les accouplements comprenaient normalement une période précopulatoire, une ou plusieurs copulations et une période postcopulatoire au cours de laquelle la femelle pondait. Certaines femelles ont copulé après la ponte. En situation non compétitive, les mâles adultes de 40-60 mm de largeur de carapace ont eu plusieurs épisodes brefs de copulation, alors que les mâles adultes de 120-140 mm de largeur de carapace ont eu une seule longue copulation. Lorsque deux mâles adultes étaient en compétition, une plus grande taille était avantageuse tant pour ravir la femelle au rival que pour empêcher le rival de s'approprier la femelle. Cependant, dans les compétitions opposant un mâle adulte à un mâle adolescent plus grand, l'adulte était plus susceptible de déposséder son rival ou de prévenir l'appropriation. La variance dans la masse des éjaculats entreposés par les femelles s'expliquait à 98 % par le nombre et la durée totale des copulations. Les femelles ayant eu deux partenaires sexuels ont obtenus plus de copulations et d'éjaculat que les femelles n'ayant eu qu'un partenaire, ce qui suggère qu'une des causes de la variabilité interannuelle des réserves en éjaculat observée chez les femelles sauvages est l'intensité de la compétition sexuelle entre mâles.

DUTIL, J.-D., J. MUNRO, R. DUFOUR, Y. GAUTHIER, F. HAZEL, B. SAINTE-MARIE, L. PROVENCHER, J. BOYER, D. HARDY, 1993. L'élevage du crabe des neiges : bilan des travaux de recherche. Ministère des pêches et des océans, Programme fédéral de développement des pêches du Québec, 12 p .