Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Johanne GAUTHIER

MORIN, R., J. GAUTHIER, M. FOWLER, 2011. Recovery Potential Assessment of the Maritime Designatable Unit of American Plaice (Hippoglossoides platessoides). DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2005/043, 30 p.

Cliquer pour voir tout le texte

MORIN, R., J. GAUTHIER, FOWLER, M., 2011. Évaluation du potentiel de rétablissement de la plie canadienne (Hippoglossoides platessoides) de l'unité désignable des maritimes. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2011/043, 34 P.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., H. BOURDAGES, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2011. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d’août 2011 dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey in August 2011 in the Estuary and northern Gulf of St. Lawrence. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2011/112, 108 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2011, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint- Laurent a été réalisé du 1er au 29 août, à bord du NGCC Teleost. Un des principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond (morue, flétan du Groenland, flétan atlantique et sébaste – Sebastes fasciatus et S. mentella -) et de la crevette nordique, ainsi que d’en préciser la répartition spatiale et d’en déterminer les caractéristiques biologiques. Les deux autres objectifs principaux du relevé étaient d’assurer un monitorage de la biodiversité de l’estuaire et du nord du golfe, et de décrire les conditions océanographiques du milieu observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 25 taxons. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost-Campelen. En 2011, les indices d’abondance et de biomasse de plusieurs espèces sont demeurés stables ou en baisse par rapport à 2010. Ainsi, les indices observés pour les deux espèces de sébaste, la morue, l’aiguillat noir et la merluche à longues nageoires présentent des valeurs inférieures à leurs moyennes respectives calculées pour la période comparative de 1990- 2010. Même si, en 2011, les indices calculés pour le flétan atlantique, la plie grise, la raie épineuse, la myxine, la crevette nordique et le crabe des neiges, ont diminué par rapport à 2010, leurs valeurs sont, selon l’espèce, comparables ou supérieures aux moyennes de la période 1990-2010. Cinq espèces (flétan du Groenland, merluche blanche, plie canadienne, capelan, hareng) ont vu leurs indices augmenter en 2011 et, exception faite de la merluche blanche, présenter des valeurs comparables ou plus élevées que les moyennes de la période 1990-2010. Les distributions géographiques des captures des diverses espèces en 2011 étaient comparables aux années antérieures. Finalement, l’étendue des distributions de tailles déterminées pour chaque espèce demeure relativement stable pour l’ensemble de la série historique. Néanmoins, pour certaines espèces (flétan du Groenland, raie épineuse, merluche blanche, plies grise et canadienne, myxine et crevette nordique), certaines classes de taille observées en 2011 sont nettement dominantes, leur abondance dépassant largement la moyenne calculée pour la période de comparaison.

NOZERES, C., D. ARCHAMBAULT, P.-M. CHOUINARD, J. GAUTHIER, R. MILLER, E. PARENT, P. SCHWAB, L. SAVARD, J.-D. DUTIL, 2010. Guide d'identification des poissons marins de l'estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent et protocoles suivis pour leur échantillonnage lors des releves par chalut entre 2004 et 2008 ; Identification guide for marine fishes of the estuary and northern Gulf of St. Lawrence and sampling protocols used during trawl surveys between 2004 and 2008. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2866, 168 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Le relevé annuel réalisé par les scientifiques du Ministère des Pêches et des Océans à bord de grands chalutiers est une source importante d’information sur l’état des ressources marines exploitées de l’estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent. L’objectif principal du relevé est l’estimation de l’abondance et de la biomasse de cinq espèces importantes commercialement, soit la morue franche (Gadus morhua), le flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides), les sébastes acadien (Sebastes fasciatus</i) et atlantique (Sebastes mentella), et la crevette nordique (Pandalus borealis). Depuis quelques années, les biologistes cherchent à mieux intégrer l’information sur l’état des stocks et de l’écosystème, ce qui a nécessité un effort accru pour mieux décrire la capture des autres espèces de poissons et des invertébrés. Le protocole d’observation et d’échantillonnage qui a longtemps prévalu a donc graduellement évolué en un protocole nettement plus détaillé et complexe. La mise en application de ce protocole s’est toutefois heurtée à la difficulté de bien identifier les dizaines d’espèces capturées à chaque station de chalutage. Le présent rapport fournit un guide d’identification des espèces de poisson susceptibles d’être capturées lors des relevés dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent. Ce guide visuel devrait s'avérer un outil pratique pour former le personnel et assurer la qualité des données recueillies. Ce rapport décrit également le protocole d’observation et d’échantillonnage de la capture de poissons qui a été suivi lors des relevés à bord du NGCC Teleost entre 2004 et 2008 et présente sommairement une analyse descriptive des captures de poissons au cours de cette même période.

BOURDAGES, H., ARCHAMBAULT, D., BERNIER, B., FRECHET, A. GAUTHIER, J. GREGOIRE, F, LAMBERT, J, L. SAVARD, 2010. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d’août 2010 dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey in August 2010 in the Estuary and northern Gulf of St. Lawrence. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Série des comptes rendus ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Proceedings Series, 2010/107, 98 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2010, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent a été réalisé du 2 août au 1er septembre à bord du NGCC Teleost. Un des principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond (particulièrement morue, flétan du Groenland, flétan atlantique et sébaste - fasciatus et mentella -) et de la crevette nordique, ainsi que d’en préciser la répartition spatiale et d’en déterminer les caractéristiques biologiques. D’autres objectifs étaient d’assurer un monitorage de la biodiversité de l’estuaire et du nord du golfe et d’en décrire les conditions océanographiques observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 18 taxons. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost-Campelen. En 2010, les indices d’abondance et de biomasse de plusieurs espèces sont demeurés stables ou en baisse par rapport à 2009. Ainsi, les indices observés pour les deux espèces de sébaste (Sebastes fasciatus et S. mentella), pour la morue, l’aiguillat noir, la merluche blanche et la merluche à longues nageoires présentent des valeurs inférieures à la moyenne historique de la série. Les indices observés pour la crevette nordique et le crabe des neiges quoiqu’ayant légèrement chuté, sont demeurés comparables à la moyenne historique. Six espèces (flétan atlantique, flétan du Groenland, myxine, plie canadienne, plie grise, raie épineuse) ont vu leurs indices ugmenter en 2010 et, exception faite du flétan du Groenland, présenter des valeurs parmi les plus élevées de leur série historique. Exception faite de la région sud de la côte ouest de Terre-Neuve où les activités de pêche n’ont pu être réalisées en 2010 en raisons de problèmes mécaniques, les distributions géographiques des captures observées pour les diverses espèces étaient comparables à celles des années antérieures.

DUTIL, J. -D., S. PROULX, S. HURTUBISE, J. GAUTHIER, 2010. Recent findingl on the life history and catches of wolffish (Anarhichas sp.) in research surveys and in the Sentinel Fisheries and Observer Program for the Estuary and Gulf of St-Lawrence Nouvelles données sur la biologie et les captures de loups (Anarhichas sp.)dans les relevés de recherche, et dans les Pêches sentinelles et le Programme des observateurs pour l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2010/126, 81 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les trois espèces de loups présentes sur la côte est du Canada sont considées en péril. Deux espèces ont le statut d’espèces menacées (Anarhichas denticulatus, Anarhichas minor) alors que la troisième (Anarhichas lupus) a un statut préoccupant. Depuis 2000 et 2001 lorsque leur statut a été évalué pour la première fois, le ministère des Pêches et des Océans a pris des mesures pour favoriser leur rétablissement. Du côté recherche et monitorage, cela s’est traduit par un effort pour obtenir plus de données et des données de meilleure qualité, de même qu’un appui accru à la recherche sur la biologie, la distribution et les habitats propices aux trois espèces. Ce rapport passe en revue les résultats de recherches récentes ayant porté sur les loups dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent et ayant porté sur ces sujets: les assemblages d’espèces de poissons auxquels les loups sont associés, l’utilisation d’abris par les loups tachetés au stade juvénile, des relevés par plongée et par caméra remorquée, le métabolisme, la croissance et la reproduction, de même que la production de guides d’identification et une évaluation de la fiabilité des identifications lors des relevés de recherche. Les données de capture et d’effort ont été agrégées par cellule de 100 km2. La probabilité de capture d’un loup d’une espèce donnée dans un trait et dans une cellule (son occurrence relative) a été évaluée comme étant le rapport entre le nombre de traits où une espèce est présente et le nombre total de traits. Cette approche a permis de cartographier la capture et l’effort de plusieurs séries temporelles à partir des données de divers programmes et ce pour l’ensemble du Golfe (relevés de recherche et Pêches Sentinelles par chalut selon un patron aléatoire stratifié) ou dans des secteurs spécifiques du Golfe. La méthode permet le calcul des aires de fréquentation tout en se prêtant bien à associer ces aires aux caractéristiques de l’habitat. Les données ne montrent aucune tendance temporelle significative. Les loups représentent une faible biomasse dans le Golfe comparé à d’autres espèces démersales, le loup à tête large étant considéré comme très rare. La côte ouest de Terre-Neuve est un haut lieu de la distribution du loup tacheté et du loup atlantique dans le Golfe.

GAUTHIER, J., M. CASTONGUAY, D. POWER, K. DWYER, 2010. Assessment of redfish stocks (Sebastes fasciatus and S. mentella) in Units 1 and 2 in 2009. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2010/037, 20 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GAUTHIER, J., M. CASTONGUAY, POWER, D., K. DWYER, 2010. Évaluation des stocks de sébastes (Sebastes fasciatus et S. mentella) des unités 1 et 2 en 2009. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2010/037, 22 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, D. BERNIER, A. FRECHET, J. GAUTHIER, F. GREGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2010. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d'août 2009 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey in August 2009 in the northern Gulf of St. Lawrence. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat. ; Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1226, 84 p..

Cliquer pour voir tout le texte

En 2009, le relevé estival annuel pour l'évaluation de l'abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans le nord du golfe du Saint-Laurent a été réalisé du 31 juillet au 31 août, à bord du NGCC Teleost. Un des principaux objectifs était d'obtenir des estimations des indices d'abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond (particulièrement morue, flétan du Groenland et sébaste) et de la crevette nordique, ainsi que de préciser la répartition spatiale et de déterminer les caractéristiques biologiques de ces espèces. D'autres objectifs étaient d'assurer un monitorage de la biodiversité du nord du golfe et d'en décrire les conditions océanographiques observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 15 taxa. Ces résultats ont été mis en perspective avec l'ensemble des résultats de la sene historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d'équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost-Campelen. En 2009, les indices d'abondance et de biomasse de plusieurs espèces ont été en baisse par rapport aux années précédentes. Ainsi, les indices observés pour le sébaste, l'aiguillat noir et la merluche à longues nageoires se retrouvent parmi les plus faibles valeurs de la série. Le flétan du Groenland, dont les indices ont chuté d'environ 30 %, présente des valeurs du début des années 2000. Toutefois, les indices enregistrés en 2009 pour les autres espèces (morue, crevette nordique, flétan atlantique, raie épineuse, merluche blanche, plie canadienne, plie grise et crabe des neiges) s'avèrent comparables à la moyenne des cinq dernières années et ce, même si on observe une diminution par rapport à l'an passé. Les distributions géographiques des captures observées pour les di verses espèces en 2009 ressemblent à celles des sept années antérieures. ??

FRÉCHET, A., J. GAUTHIER, P. SCHWAB, Y. LAMBERT, A. Le BRIS, C. TOURNOIS, M. WAY, F. COLLIER, 2009. L’état du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) en 2008 ; The status of cod in the Northern Gulf of St. Lawrence (3Pn, 4RS) in 2008. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2009/090, 100 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les prises commerciales du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) ont atteint un maximum de 106 000 tonnes en 1983 pour une biomasse mature de 351 000 t. Par la suite, le stock a été réduit si bien que la biomasse mature affichait une valeur minimale pour la série historique de 8 000 t en 1994. Ce stock a été sous moratoire de 1994 à 1996, ce qui a permis une reconstitution modeste de la biomasse mature qui était de 26 000 t à la réouverture de la pêche commerciale en 1997. Depuis, cette pêche n’est pratiquée qu’à l’aide d’engins fixes (palangres, filets maillants et lignes à main). Malgré une réduction de l'effort de pêche et un second moratoire en 2003, la biomasse mature de ce stock est demeurée faible avec une valeur de seulement 32 000 t en 2009. Le stock a donc augmenté de 1994 à 1996 mais depuis ce temps il reste plus ou moins stable à cause de la pêche qui prend la totalité de la production de surplus du stock. Le point de référence limite inférieur de ce stock a été recalculé à 140 000 t de biomasse de stock reproducteur.

WORCESTER, T., J. BRATTEY, G.A. CHOUINARD, D. CLARK, K.J. CLARK, J. DEAULT, M. FOWLER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, B. HEALEY, Y. LAMBERT, D. MADDOCK PARSONS, R. MOHN, M.J. MORGAN, E.F. MURPHY, D. POWER, H. POWLES, P. SCHWAB, D.P. SWAIN, M. TREBLE, 2009. Status of Atlantic Cod (Gadus morhua) in 2008 ; État des stocks de morue franche (Gadus morhua) en 2008. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 2009/027, 173 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) doit réexaminer la situation de toutes les unités désignables (UD) de morue franche en 2009. Le but du présent rapport est de réunir l’information et les analyses dont dispose Pêches et Océans Canada (MPO) qui pourraient être utiles à ce réexamen du COSEPAC. Les renseignements concernant la structure, l’état, les tendances, l’évolution des caractéristiques biologiques et la superficie occupée des stocks de morue de chacune des UD (Arctique, Terre-Neuve et Labrador, chenal Laurentien Nord et Maritimes) ainsi que les menaces qui pèsent sur ces stocks ont été présentés et commentés lors d’une réunion préalable au processus du COSEPAC tenue du 3 au 5 novembre 2008 à Halifax (Nouvelle-Écosse). Ils ont permis de conclure que l’effectif des populations de morue franche reste très bas, certains stocks de l’UD des Maritimes (4TVn, 4X5Y) ayant même encore diminué pour atteindre leur plus bas niveau connu à ce jour. La mortalité naturelle est actuellement élevée dans l’UD des Maritimes, mais dans d’autres zones (3Pn4RS et 2J3KL) elle semble avoir diminué par rapport aux pics qu’elle avait atteints. Dans certains stocks, l’âge à la maturité semble aussi avoir reculé de un à deux ans par rapport à ses valeurs historiques. La longueur selon l’âge se situe également sous ses valeurs historiques dans les stocks de morue de 3Pn4RS, 4TVn, 4Vn et 4VsW. Bien que la longueur selon l’âge n’ait pas diminué dans le stock de morue de 4X5, le poids selon l’âge dans la portion de la population se trouvant sur le plateau néo-écossais a diminué de 2003 à 2007. Les menaces qui pèsent sur la morue franche varient selon la zone, mais on recense encore parmi elles la mortalité par la pêche, les changements dans la productivité et la mortalité naturelle. La mortalité due à plusieurs sources, comme certaines pêches récréatives, les prises accessoires dans les pêches commerciales et la prédation, notamment par les phoques, n’a pas encore été quantifiée. De plus amples travaux sont nécessaires pour évaluer l’incidence relative de cette mortalité non quantifiée sur la situation actuelle de morue franche et sur le potentiel de rétablissement de cette espèce.

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2008. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d’août 2007 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey from August 2007 in the northern Gulf of St. Lawrence. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2008/046, 77 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2007, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et la distribution de poissons de fond et de crevettes de la région du Québec a été réalisé du 3 août au 1er septembre dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent à bord du NGCC Teleost. Un de ses principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance des principales espèces de poissons de fond, incluant les trois espèces visées par le relevé (morue, flétan du Groenland, sébaste) et de la crevette nordique (espèce également visée par le relevé) et d’en préciser la répartition spatiale et leurs caractéristiques biologiques. Parmi les autres objectifs, le relevé visait à établir, en parallèle, le portrait des conditions environnementales du Golfe en août pour 7 des 8 régions géographiques du Golfe considérées pour l’évaluation de l’état physique du Golfe. Le présent rapport décrit, pour 14 espèces, les résultats sommaires des taux de capture, de leur répartition spatiale et de leur distribution de fréquence de taille. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI en tandem NGCC Teleost- Campelen. À l’exception du flétan atlantique dont l’indice d’abondance s’accroît toujours en 2007, l’ensemble des autres espèces a présenté peu de variations par rapport aux deux dernières années. Les distributions géographiques des captures observées pour les diverses espèces en 2007 se comparent à celles des cinq années antérieures. En 2007, les températures enregistrées pour les eaux de surface et la couche intermédiaire froide (CIF) ont été en général plus froides pour l’ensemble du territoire couvert en comparaison avec les températures observées pour 2006. Les couches <1°C et <0°C de la CIF ont été beaucoup plus épaisses en 2007 par rapport à 2006. Toutefois, les températures enregistrées pour les eaux profondes (300 m et plus) ont été comparables au cours de ces deux années. Les concentrations en oxygène dissout dans les eaux de l’Estuaire étaient toujours qualifiées d’hypoxiques en 2007.

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2008. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d'août 2008 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey from August 2007 in the northern Gulf of St. Lawrence. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat. ; Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1210, 84 p..

Cliquer pour voir tout le texte

En 2008, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans le nord du golfe du Saint-Laurent a été réalisé du 24 juillet au 25 août, à bord du NGCC Teleost. Un de ses principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond, incluant les trois espèces de poissons visées par le relevé (morue, flétan du Groenland, sébaste) et de la crevette nordique, d’en préciser la répartition spatiale et de déterminer leurs caractéristiques biologiques. Un des autres objectifs ciblés par le relevé, était celui de décrire en parallèle le portrait des conditions environnementales du nord du golfe observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 14 espèces. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost- Campelen. À l’exception du flétan atlantique dont l’indice de biomasse manifeste encore une importante augmentation en 2008, les indices calculés pour les autres espèces se comparent à la moyenne des indices des trois dernières années. Les distributions géographiques des captures observées pour les diverses espèces en 2008 ressemblent à celles des cinq années antérieures.

FRÉCHET, A., J. GAUTHIER, P. SCHWAB, H. BOURDAGES, C. TOURNOIS, J. SPINGLE, M. WAY, F. COLLIER, 2007. L’état du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) en 2006 ; The status of cod in the Northern Gulf of St. Lawrence (3Pn, 4RS) in 2006. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2007/068, 89 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les prises commerciales du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) ont atteint un maximum de 106 000 tonnes en 1983 pour une biomasse mature de 378 000 t. Par la suite, le stock a été réduit si bien que la biomasse mature affichait une valeur minimale pour la série historique de 11 000 t en 1994. Ce stock a été sous moratoire de 1994 à 1996, ce qui a permis une reconstitution modeste de la biomasse mature qui était de 26 000 t à la réouverture de la pêche commerciale en 1997. Depuis, cette pêche n’est pratiquée qu’à l’aide d’engins fixes (palangres, filets maillants et lignes à main). Malgré une réduction de l'effort de pêche et un second moratoire en 2003, la biomasse mature de ce stock est demeurée faible avec une valeur de seulement 44 000 t en 2007.

KULKA, D.W., D. SWAIN, M.R. SIMPSON, C.M. MIRI, J. SIMON, J. GAUTHIER, R. McPHIE, J. SULIKOWSKI, L. HAMILTON, 2006. Distribution, abundance, and life history of Malacoraja senta (smooth skate) in Canadian Atlantic waters with reference to its global distribution ; Répartition, abondance et cycle biologique de Malacoraja senta (raie à queue de velours) dans les eaux atlantiques canadiennes par rapport à sa répartition globale. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 2006/093, 136 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En vertu de la Loi canadienne sur les espèces en péril (LEP), le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) est chargé d’évaluer le risque de disparition des espèces terrestres et aquatiques occupant les eaux du Canada, y compris celles à l’intérieur des limites de compétence canadienne. Dans le cadre du processus initial d’évaluation du risque de disparition d’une espèce aquatique, le ministère des Pêches et des Océans du Canada examine les données pertinentes dont il a la garde. Il passe en revue les renseignements disponibles concernant la taxonomie, la répartition, l’abondance, le cycle biologique et l’écologie de Malacoraja senta (raie à queue de velours) qui fréquente les eaux du plateau atlantique canadien ainsi que les incidences anthropiques. Sont également incluses au processus les eaux adjacentes des États-Unis puisqu’elles font partie de l’aire de répartition globale de l’espèce. Cette aire s’étend du 40 ° de latitude, au sud du banc Georges, jusqu’au 56,5 ° de latitude, dans le chenal Hopedale, sur le plateau continental du Labrador. La raie à queue de velours occupe généralement des creux entre les bancs, à des profondeurs s’étendant de 70 à 480 m, et fréquente donc des zones beaucoup plus profondes que ses quatre congénères. Elle préfère généralement des eaux dont la température varie entre 2,7 et 10 °C et a rarement été observée dans des eaux affichant une température <0 °C. Elle occupe une superficie de 585 000 km2 (aire totale où elle a été observée entre 1971 et 2005). Cette espèce a été trouvée dans cinq zones distinctes (appelées unités désignables ou UD) qui sont séparées par de larges zones où aucun individu n’a été observé. On ne sait pas avec certitude si les cinq UD constituent des unités de reproduction génétiquement distincte. L’abondance de chacune des cinq unités a fluctué à des degrés variables, le plus important déclin ayant été enregistré dans la fosse de l’île Funk.

FRÉCHET, A., C. SAVENKOFF, J. GAUTHIER, 2006. Mise à jour concernant les mortalités par pêche non comptabilisées ; Updates concerning unaccounted fishing mortalities. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2006/086, 17 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Ce papier couvre un nombre d’items reliés aux mortalités non comptabilisées : 1. Les définitions des diverses catégories de mortalités par pêche non comptabilisées 2. Une simulation d’effets potentiellement négatifs d’un changement de maillage 3. Trois programmes de récupération d’engins de pêche fantômes dans le golfe du Saint-Laurent 4. Des expériences de survie des poissons par type d’engins 5. Des données sur les prises accessoires dans la pêche à la crevette 6. Des indications indirectes de la mortalité par pêche non comptabilisée dans la modélisation écosystémique Ces différents points sont abordés pour augmenter la prise de conscience de l’existence, de suivi et de recherche sur les mortalités par pêche non comptabilisées dans la région du Québec. La question de la mortalité post sélection (ou mortalité par échappement) est pertinante pour évaluer l’impact du chalutage. Des études récentes indiquent que cette source de mortalité peut être importante pour certaines espèces de poissons démersaux. Une connaissance adéquate de ces types de mortalités sur les espèces cibles et accessoires permettrait d’établir des priorités pour certains types d’engins en se basant sur des informations solides. Aussi de meilleures connaissances permettraient d’améliorer la précision des évaluations des stocks de poissons. Aucune recherche n’est effectuée dans ce domaine présentement.

FRÉCHET, A., J. GAUTHIER, P. SCHWAB, F. COLLIER, J. SPINGLE, 2006. Marquage de la lompe (Cyclopterus lumpus) dans le nord du golfe du Saint-Laurent de 2004 à 2006 ; Tagging of lumpfish (Cyclopterus lumpus) in the Northern Gulf of St. Lawrence from 2005 to 2006. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2006/084, 15 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GAUTHIER, J., M. CASTONGUAY, 2005. Flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2004. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2005/012, 9 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LEE, K., S.E. COBANLI, J. GAUTHIER, S. ST-PIERRE, G.H. TREMBLAY, G.D. WOHLGESCHAFFEN, 2005. Evaluating the addition of fine particles to enhance oil degradation. Pages 2699-2704 in 2005 International Oil Spill Conference: prevention, preparedness, response, and restoration, Miami Beach, Florida, May 15-19, 2005.

[Résumé disponible seulement en anglais]
Natural biodegradation rates of oil within the marine environment are partly controlled by surface availability, as microbial attack primarily occurs at the oilwater interface. Therefore, increasing the surface area of residual oil by the addition of fine oleophilic particles may prove to be an effective bioremediation strategy. Considering commercial availability and cost, heat-treated peat was identified to be a promising particle source as it has high oil absorption properties and does not compete with oil as an alternative carbon source to oil-degrading bacteria. A preliminary laboratory experiment conducted with a respirometry system demonstrated the feasibility of nutrient and peat additions to enhance the metabolic activity of bacteria within oil-contaminated sand beach sediments. Field trials were conducted with similar peat and nutrient concentrations in a north-temperate beach environment with weathered Scotian Light crude oil over a 138-day period. The rates of microbial respiration and productivity were enhanced significantly above unoiled and oiled control sediments with the addition of inorganic nutrients with and without peat amendments. Treatment of sediments with inorganic nutrients and peat did not increase the toxicity of the residual oil. Gas chromatography/mass spectroscopy analysis was used to quantify bioremediation success by normalizing the loss of individual components to the conserved marker 17α(H), 21β(H)-hopane. While there is evidence of a stimulatory effect with the addition of peat, results suggest that nutrient availability in the interstitial water limited optimal rates of oil bioremediation.©2005 American Petroleum Institute

GAUTHIER, J., M. CASTONGUAY, 2005. Gulf of St. Lawrence (4RST) Greenland halibut in 2004. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2005/012, 9 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LEE, K., G.H. TREMBLAY, J. GAUTHIER, S.E. COBANLI, M. GRIFFIN, 2005. Bioaugmentation and biostimulation : a paradox between laboratory and field results. Pages 626-634 in 2005 International Oil Spill Conference : prevention, preparedness, response, and restoration, May 15-19, 2005, Miami Beach, Florida.

[Résumé disponible seulement en anglais]
In both shaker-flask and mesocosm-scale experiments, a commercial oleophilic bioremediation agent containing biostimulation (nutrients) and bioaugmentation (bacterial inocula) properties was more effective in enhancing oil biodegradation rates than that of no treatment and/or periodic inorganic nutrient addition. However, similar results were not obtained from subsequent 129-days field trial conducted in a sand beach environment. In this case, periodic additions of inorganic nutrients, with and without the commercial bioremediation agent, enhanced the number of heterotrophic bacteria and microbial respiration rates within the oiled sediments. The commercial product appeared to elevate the number of oil-degrading bacteria within the oiled sediment between days 17 and 89. However, the addition of inorganic nutrients alone, on a periodic basis, was the most effective means of enhancing the extent of oil biodegradation within the residual oil and of reducing sediment toxicity. By retaining residual oil and altering the physical and chemical characteristics of the treated sediment, the oleophilic product suppressed both the rate and extent of oil loss by tidal activity and biodegradation. This is not to say that the use of the product was ineffective in protecting the environment or was detrimental to it; the product does enhance natural biodegradation rates, and it limits the transport of beached oil to more sensitive areas. This study clearly illustrates the complexity associated with the selection of bioremediation agents, the need for improved experimental protocols for evaluating the performance and toxicity of bioremediation agents, and the potential of nutrient enrichment as a bioremediation strategy.©2005 The Authors

FRÉCHET, A., J. GAUTHIER, P. SCHWAB, L. PAGEAU, C. SAVENKOFF, M. CASTONGUAY, D. CHABOT, C. TOURNOIS, J.-F. LUSSIER, J. SPINGLE, F. COLLIER, 2005. L’état du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) en 2004 ; The status of cod in the Northern Gulf of St. Lawrence (3Pn, 4RS) in 2004. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2005/060, 72 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les prises commerciales du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) ont atteint un maximum de 106 000 tonnes alors que la biomasse mature avait atteint un maximum de 378 000 tonnes en 1983. Par la suite, le stock a été réduit si bien que la biomasse mature affichait une valeur minimum pour la série de 9 000 tonnes en 1994. La pêche de ce stock a été sous moratoire de 1994 à 1996, permettant une reconstitution modeste de la biomasse mature qui était de 26 000 tonnes à la réouverture de la pêche commerciale en 1997. Depuis, cette pêche ne s’effectue que par des engins fixes (palangres, filets maillants et lignes à main). Malgré l'effort de pêche réduit et un second moratoire en 2003, la biomasse mature demeure faible à 38 000 tonnes en 2005.

DUTIL, J.-D., J. GAUTHIER, A. FRÉCHET, M. CASTONGUAY, Y. LAMBERT, P. OUELLET, 2005. Northern Gulf of St. Lawrence (NAFO 3Pn and 4RS). Pages 105-113 in K. Brander (ed.). Spawning and life history information for North Atlantic cod stocks. International Council for the Exploration of the Sea (ICES Coop. Res. Rep., 274).

Cliquer pour voir tout le texte

THOMAS JOHNSON, B., J.D. PETTY, J.N. HUCKINS, K. LEE, J. GAUTHIER, 2004. Hazard assessment of a simulated oil spill on intertidal areas of the St. Lawrence River with SPMD-TOX. Environ. Toxicol., 19(4): 329-335.

[Résumé disponible seulement en anglais]
Phytoremediation in a simulated crude oil spill was studied with a minimalistic approach. The SPMD-TOX paradigm - a miniature passive sorptive device to collect and concentrate chemicals and microscale tests to detect toxicity - was used to monitor over time the bioavailability and potential toxicity of an oil spill. A simulated crude oil spill was initiated on an intertidal freshwater grass-wetland along the St. Lawrence River southwest of Quebec City, Quebec, Canada. Several phytoremediation treatments were investigated; to dissipate and ameliorate the spill, treatments included nutrient amendments with inorganic nitrogen sources (ammonium nitrate and sodium nitrate) and phosphate (super triple phosphate) with and without cut plants, with natural attenuation (no phytoremedial treatment) as a control. Sequestered oil residues were bioavailable in all oil-treated plots in Weeks 1 and 2. Interestingly, the samples were colored and fluoresced under ultraviolet light. In addition, microscale tests showed that sequestered residues were acutely toxic and genotoxic, as well as that they induced hepatic P450 enzymes. Analysis of these data suggested that polycyclic aromatic hydrocarbons were among the bioavailable residues sequestered. In addition, these findings suggested that the toxic bioavailable fractions of the oil spill and degradation products dissipated rapidly over time because after the second week the water column contained no oil or detectable degradation products in this riverine intertidal wetland. SPMD-TOX revealed no evidence of bioavailable oil products in Weeks 4, 6, 8, and 12. All phytoremediation efforts appeared to be ineffective in changing either the dissipation rate or the ability to ameliorate the oil toxicity. SPMD-TOX analysis of the water columns from these riverine experimental plots profiled the occurrence, dissipation, and influence of phytoremediation on the bioavailability and toxicity of oil products (parent or degradation products).©2004; Wiley Periodicals Inc.

FRECHET, A., J. GAUTHIER, P. SCHWAB, H. BOURDAGES, D. CHABOT, F. COLLIER, F. GRÉGOIRE, Y. LAMBERT, G. MOREAULT, L. PAGEAU, J. SPINGLE, 2003. L'état du stock de morue du Nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) en 2002 ; The status of cod in the Northern Gulf of St. Lawrence (3Pn, 4RS) in 2002. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2003/065, 90 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les prises commerciales du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) ont atteint un maximum de 106,000 tonnes alors que la biomasse mature du stock avait atteint un maximum de 462,000 tonnes en 1983. Par la suite, le stock a été réduit si bien que la biomasse mature affichait une valeur minimum pour la série de 21,000 tonnes en 1994. La pêche de ce stock a été sous moratoire de 1994 à 1996, permettant une reconstitution modeste de la biomasse mature qui était de 58,000 tonnes à la réouverture de la pêche commerciale en 1997. Depuis, cette pêche ne s’effectue que par des engins fixes (palangres, filets maillants et lignes à main). Malgré l'effort de pêche réduit, la biomasse mature stagne et est demeurée au même faible niveau qu'à la réouverture de la pêche en 1997.

DUTIL, J.-D., J. GAUTHIER, A. FRÉCHET, D. CHABOT, 2003. Cod stocks rebuilding and fish bioenergetics: low productivity hypothesis ; Le rétablissement des stocks de morue et la bio-énergique des poissons: l'hypothèse d'une faible productivité. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2003/060, 39 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Nous posons l’hypothèse que la lenteur avec laquelle les stocks de morue se reconstituent malgré la mise en place de plans de gestion censés en favoriser le rétablissement s’explique par un effet combiné de trois facteurs : 1- la productivité naturelle de ces stocks est faible, 2- la productivité naturelle est aujourd’hui moindre que par le passé, 3- la mortalité par pêche et la mortalité naturelle sont demeurées élevées ou même ont augmenté exerçant des contraintes majeures sur la production. La production annuelle par individu ou par kg de biomasse diffère entre les stocks, les stocks nordiques ou vivant en milieu froid ou parfois pauvre en oxygène étant nettement moins productifs que les autres. Les morues des stocks les moins productifs ont une croissance lente, recrutent à la pêche à un âge plus avancé, deviennent sexuellement matures à une longueur moindre et un âge plus avancé tout en produisant moins d’oeufs. Leur condition énergétique est moins bonne et varie davantage que chez les morues des stocks les plus productifs. Les conditions environnementales se sont détériorées progressivement vers la fin des années ‘80 et n’ont pas été favorables à la morue pendant le moratoire dans le nord-ouest de l’Atlantique. Les stocks de cette région sont donc devenus encore moins productifs et moins aptes à résister ou à se remettre d’une perturbation qu’elle soit naturelle ou anthropique. Quelques éléments suggèrent que la performance individuelle s’est améliorée récemment, mais une reprise de la pêche a réduit à néant la lente remontée des stocks dans un contexte où la production était handicapée par une forte prédation et des conditions environnementales peu favorables. Pour ces stocks, la production de nouvelle biomasse est lente de sorte que le rétablissement sera plus lent que pour d’autres stocks vivant dans un milieu moins hostile, particulièrement si on les exploite et que les conditions environnementales restent extrêmes. Les forces et les faiblesses de cette hypothèse sont discutées.

LEE, K., S. COBANLI, G. WOHLGESCHAFFEN, A.D. VENOSA, M.T. SUIDAN, J. GAUTHIER, G.H. TREMBLAY, C.W. GREER, K.G. DOE, 2002. Habitat recovery in a crude oil-contaminated saltmarsh following biorestoration treatments. Pages 329-340 in Proceedings of the 25th the Arctic and Marine Oilspill Program (AMOP) Technical Seminar, Calgary, Alberta June 11-13.

LEE, K., A.D. VENOSA, M.T. SUIDAN, C.W. GREER, G. WOHLGESCHAFFEN, C. COBANLI, G.H. TREMBLAY, J. GAUTHIER, K. DOE, 2002. Monitoring recovery of a crude oil-contaminated saltmarsh following in-situ remediation treatments. Pages 127-139 in C.A. Brebbia (ed.). Coastal Environment: Environmental Problems in Coastal Regions IV.

FRÉCHET, A., J. GAUTHIER, P. SCHWAB, G. MOREAULT, L. PAGEAU, J. SPINGLE, L. PAGEAU, 2002. L'état du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) en 2001. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2002/083, 55 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les prises commerciales du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) ont atteint un maximum de 106 mille tonnes alors que la biomasse mature du stock avait atteint un maximum de 468 mille tonnes en 1983. Par la suite, le stock a été réduit si bien que la biomasse mature affichait une valeur minimum pour la série de 19 mille tonnes en 1994. La pêche de ce stock a été sous moratoire de 1994 à 1996, permettant une reconstitution modeste de la biomasse mature qui était de 53 mille tonnes à la réouverture de la pêche commerciale en 1997. Depuis, cette pêche ne s’effectue que par des engins fixes (palangres, filets maillants et lignes à main). Malgré l'effort de pêche réduit, la biomasse mature stagne et est demeurée au même niveau qu'à la réouverture de la pêche en 1997.

LEE, K., G. WOHLGESCHAFFEN, S.E. COBANLI, J. GAUTHIER, K.G. DOE, P.M. JACKMAN, A.D. VENOSA, L.E.J. LEE, M.T. SUIDAN, S. GARCIA-BLANCO, 2001. Monitoring habitat recovery and toxicity reduction in an oiled freshwater wetland to determine remediation success. Environ. Can. AMOP Proc., 24: 195-210.

LEE, K., S.E. COBANLI, J. GAUTHIER, S. ST-PIERRE, G.H. TREMBLAY, G. WOHLGESCHAFFEN, 1999. Evaluating the addition of fine particles to enhance oil degradation. Pages 765-770 in Proceedings : 1999 International Oil Spill Conference (Beyond 2000, Balancing Perspectives), March 8-11, 1999, Seattle, Washington.

LEE, K., P. STOFFYN-EGLI, G. WOHLGESCHAFFEN, J. GAUTHIER, S. ST-PIERRE, G.H. TREMBLAY, S.E. COBANLI, R. PRINCE, R.E. BARE, R.M. GARRETT, M.J. GROSSMAN, G. SERGY, E.H. OWENS, C.C. GUENETTE, T. JOHNSON, 1999. In-situ Treatment of Oiled Sediment Shorelines, Volume 4. Environmental Impact and Validation of Oil-Mineral Aggregate Formation. Environment Canada, 60 p + appendices.

LEE, K., G.H. TREMBLAY, J. GAUTHIER, S.E. COBANLI, M. GRIFFIN, 1997. Bioaugmentation and biostimulation : a paradox between laboratory and field results. Pages 697-705 in 1997 International Oil Spill Conference : improving environmental protection : progress, challenges, responsibilities, April 7-10, 1997, Fort Lauderdale, Florida .