Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Desmond DOBSON

GODBOUT, L., D. DOBSON, G. MOREAULT, L. DEVINE, 1995. Suspended and sedimented matter at a fixed station near Gascons, baie des Chaleurs, Québec. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2058, 42 p .

Cliquer pour voir tout le texte

Les composantes de la matière en suspension ainsi que le taux de sédimentation du C, N et des pigments ont été mesurées à une station fixe près de Gascons (26 m), baie des Chaleurs, Québec, à des intervalles de 1 à 4 jours, entre le 16 juin et le 20 août 1992. La chlorophylle a et les phéopigments (< 5 µ, 5-153 µ, > 0.7-153 µ) ainsi que le carbone et l'azote organique ont été mesurés dans la colonne d'eau. Sauf pour la chlorophylle a plus grand que 5 µ et les phaéopigments < 5 µ (CV > 117 %), la concentration des particules en suspension a peu varié au cours de la saison (CV < 50 %). Le taux de sédimentation des diverses composantes varia peu (CV < 50 %) sauf pour celui de la chlorophylle a (CV=92 %). Le stock de chlorophylle a > 5 µ peut être prédit à partir du stock de chlorophylle a totale. Cette relation log-log a une pente de 2.25 et explique 86.5 % de la variation. Les modèles empiriques décrivant le taux de sédimentation des pigments ont une plus grande capacité de prédiction (R2=20.2 %-24.2 %). Le stock de pigments > 5 µ (R2=46.4 %) est le meilleur prédicteur du taux de sédimentation des pigments. La pente (0.41) de ce modèle log-log indique que le taux sédimentation des pigments augmente de façon non linéaire avec une augmentation du stock de pigments > 5 µ. Les inférences de ces modèles et leurs implications sur le monitorage de la baie des Chaleurs sont discutées.