Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Simon-Pierre DESPATIE

SAVENKOFF, C., M. CASTONGUAY, A.F. VÉZINA, S.-P. DESPATIE, D. CHABOT, L. MORISSETTE, M.O. HAMMILL, 2004. Inverse modelling of trophic flows through an entire ecosystem: the northern Gulf of St. Lawrence in the mid-1980s. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 61: 2194-2214.

Des modèles d'équilibre de masse utilisant les méthodes inverses ont été construits pour représenter l'écosystème du nord du Golfe du Saint-Laurent dans le milieu des années 1980, avant l'effondrement des stocks de poissons de fond. Les résultats mettent en évidence les effets des principales causes de mortalité (pêche, prédation et autres causes de mortalité) sur les communautés de poissons et d'invertébrés. Les principaux prédateurs de poissons étaient la grande morue (Gadus morhua) suivie par le sébaste (Sebastes spp.), le capelan (Mallotus villosus) et la pêche. La grande morue était le principal prédateur de la petite morue et ce cannibalisme contribuait à 44 % au moins de la mortalité de la petite morue. Les principaux prédateurs de la grande morue étaient le phoque du Groenland (Phoca groenlandica) et le phoque gris (Halichoerus grypus). Cependant, cette mortalité par prédation ne représentait que 2 % de la mortalité totale de la grande morue. Les autres causes de mortalité dominaient la mortalité totale avec 52 %, alors que la pêche représentait 46 %. Des tests ont été réalisés pour préciser les causes possibles de cette mortalité inexpliquée. La seule façon de réduire significativement la mortalité inexpliquée dans le modèle a été d'augmenter les prises commerciales de la grande morue au-dessus des valeurs rapportées. Cela suggère que la mortalité par la pêche a été substantiellement sous-estimée dans le milieu des années 1980, juste avant le déclin d'un stock de morues qui était historiquement le deuxième plus grand dans l'Atlantique nord-ouest.©2004 NRC Canada

SAVENKOFF, C., H. BOURDAGES, D.P. SWAIN, S.-P. DESPATIE, J.M. HANSON, R. MÉTHOT, L. MORISSETTE, M.O. HAMMILL, 2004. Input data and parameter estimates for ecosystem models of the southern Gulf of St. Lawrence (mid-1980s and 1990s). Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2529, 105 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Plusieurs stocks de poissons de fond se sont effondrés dans de nombreuses régions du nord-ouest atlantique dans les dix dernières années. Des modèles d’équilibre de masse ont été utilisés pour représenter les flux trophiques d’une de ces régions, l’écosystème du sud du Golfe du Saint-Laurent (division 4T de l’OPANO) avant (milieu des années 1980) et après (milieu des années 1990) l’effondrement du stock de morue. L’écosystème du sud du Golfe du Saint-Laurent a été divisé en 30 groupes ou compartiments trophiques depuis le phytoplancton et les détritus jusqu’aux oiseaux et mammifères marins incluant les espèces commerciales des domaines pélagique, démersal et benthique. Nous présentons ici le détail des données (biomasse, production, consommation, export et composition alimentaire) pour chaque groupe utilisé dans les modélisations. Le succès de l’élaboration des modèles cosystémiques proposés par le programme « Comparative Dynamics of Exploited Ecosystems in the Northwest Atlantic » (CDEENA) apportera de nouveaux outils scientifiques puissants pour évaluer l’impact des facteurs humains et environnementaux dans différents écosystèmes côtiers de l’Atlantique.

MORISSETTE, L., S.-P. DESPATIE, C. SAVENKOFF, M.O. HAMMIL, H. BOURDAGES, D. CHABOT, 2003. Data gathering and input parameters to construct ecosystem models for the nothern Gulf of St. Lawrence (mid-1980s). Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2497, 94 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Dans cette étude, nous utilisons les méthodes Ecopath et inverses pour représenter les flux trophiques de l'écosystème complet du nord du Golfe du Saint-Laurent (divisions 4RS de l'OPANO) pour le milieu des années 1980, avant l'effondrement des stocks de poissons de fond. Les biomasses des principales espèces étaient relativement constantes pendant cette période. L'écosystème du nord du Golfe du Saint-Laurent a été divisé en 32 groupes ou compartiments trophiques depuis le phytoplancton et les détritus jusqu' aux oiseaux et mammifères marins incluant les espèces commerciales des domaines pélagiques, démersal et benthique. Nous présentons ici le détail des données (biomasse, production, consommation, export et composition alimentaire) pour chaque groupe utilisé pour les modélisations. Le succès de l'élaboration des modèles écosystémiques proposés par le programme " Comparative Dynamics of Exploited Ecosystems in the Northwest Atlantic" (CDEENA) apportera de nouveaux outils scientifiques efficaces pour évaluer l' impact des facteurs humains et environnementaux dans différents écosystèmes côtiers de l'Atlantique.

DESPATIE, S.-P., M. CASTONGUAY, D. CHABOT, C. AUDET, 2001. Final thermal preferendum of Atlantic cod : effect of food ration. Trans. Am. Fish. Soc., 130: 263-275 .