Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Isabelle D'AUTEUIL

D'AUTEUIL, I., F. GRÉGOIRE, 1993. Description histologique du développement des ovocytes chez le maquereau bleu (Scomber scombrus L.) du golfe du Saint-Laurent. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 1912, 23 p.

Cliquer pour voir tout le texte

L'estimation de la taille du stock reproducteur de maquereau du golfe du Saint-Laurent se fait présentement à partir du modèle de la production totale d'œufs. La fécondité des femelles, qui est une des variables importantes du modèle, est déterminée par le nombre d'ovocytes dont le diamètre est supérieur à 140 µ juste avant la fraie. Cette définition de la fécondité est inadéquate dans le cas des frayeurs multiples indéterminés comme l'anchois et le maquereau. La méthode de la fécondité en lots consiste à définir la fécondité de ces poissons en multipliant le nombre d'ovocytes expulsés à chaque ponte par le nombre de pontes effectuées au cours de la saison de fraie. Pour déterminer ces variables, la reconnaissance des différentes phases de développement des ovocytes est nécessaire. Dans le cas du maquereau du golfe du Saint-Laurent, un examen histologique a été effectué sur des gonades recueillies pendant la saison de fraie de 1991. Les structures histologiques identifiées se sont avérées identiques à celles observées chez le maquereau en Europe. Les distributions des fréquences de taille des ovocytes observées sont multimodales et se chevauchent, ce qui est caractéristique aux frayeurs multiples indéterminés. La présence simultanée d'ovocytes hydratés et de follicules post-ovulatoires a aussi été notée. Puisque les follicules vides indiquent que la fraie est commencée, les gonades ayant au même moment la présence de ces deux structures ne devraient pas être incluses dans le calcul de la fécondité en lots.

D'AUTEUIL, I., F. GRÉGOIRE, 1993. Histological description of oocyte development in Atlantic mackerel (Scomber scombrus L.) in the Gulf of St. Lawrence. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 1912, 23 p .

Cliquer pour voir tout le texte

L'estimation de la taille du stock reproducteur de maquereau du golfe du Saint-Laurent se fait présentement à partir du modèle de la production totale d'oeufs. La fécondité des femelles, qui est une des variables importantes du modèle, est déterminée par le nombre d'ovocytes dont le diamètre est supérieur à 140 µ juste avant la fraie. Cette définition de la fécondité est inadéquate dans le cas des frayeurs multiples indéterminés comme l'anchois et le maquereau. La méthode de la fécondité en lots consiste à définir la fécondité de ces poissons en multipliant le nombre d'ovocytes expulsés à chaque ponte par le nombre de pontes effectuées au cours de la saison de fraie. Pour déterminer ces variables, la reconnaissance des différentes phases de développement des ovocytes est nécessaire. Dans le cas du maquereau du golfe du Saint-Laurent, un examen histologique a été effectué sur des gonades recueillies pendant la saison de fraie de 1991. Les structures histologiques identifiées se sont avérées identiques à celles observées chez le maquereau en Europe. Les distributions des fréquences de taille des ovocytes observées sont multimodales et se chevauchent, ce qui est caractéristique aux frayeurs multiples indéterminés. La présence simultanée d'ovocytes hydratés et de follicules post-ovulatoires a aussi été notée. Puisque les follicules vides indiquent que la fraie est commencée, les gonades ayant au même moment la présence de ces deux structures ne devraient pas être incluses dans le calcul de la fécondité en lots.