Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Jean-Maurice COUTU

DUFOUR, R., J.-M. COUTU, 1990. État des stocks de crabe des neiges de l'estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent - Évaluation 1989. CSCPCA doc. rech., 90/37, 42 p.

En 1989, la saison de pêche dans les zones 17 et 16 fut de 11 et 12 semaines respectivement. L'arrêt de la pêche a été causé par l'abondance de crabes à carapace molle (blancs) dans les captures. La pêche n'a été que d'une semaine dans la zone 15 en 1989, à cause, semble-t-il de la pauvre qualité des crabes capturés. La pêche printanière prévue dans les zones 14 et 13 a été annulée dû à la persistance tardive de la glace et aux faibles taux de capture. Toutefois, deux périodes de pêche automnale, totalisant 11 semaines, ont eu lieu d'août à octobre. Enfin, l'allocation par permis fut diminuée de moitié dans ces deux zones passant de 36.3 t en 1988 à 18.2 t en 1989. Les débarquements totaux diminuent depuis 1985 sur tout le territoire. En 1989, ils totalisent 2580 t, soit une baisse de 33 % par rapport à 1988. Bien que toutes les zones aient été touchées en 1989, ce sont les zones 15, 14 et 13 qui ont subi la plus forte baisse de leur capture avec une perte combinée d'environ 84 % par rapport à 1988. Sur la rive sud de la zone 17, le rendement moyen des casiers japonais accusait en 1989 une légère baisse de 10 % par rapport à 1988. Le taux d'exploitation évalué à 53 % est demeuré à l'intérieur du seuil recommandé par le CSCPCA. Par contre sur la rive nord, le rendement moyen des casiers japonais a diminué de 31 % par rapport à 1988 pour atteindre 6.3 kg/casier en 1989. Mis à part les problèmes de qualité, causés par la présence de crabes à carapace molle (blancs) dans les captures à la fin mai, la saison 1989 a été bonne dans l'ensemble de la zone 16. Les débarquements ont atteint 1567 t en trois mois de pêche et le rendement moyen des casiers japonais a augmenté légèrement dans toute la zone. Les taux d'exploitation sont restés soient, inférieur ou à l'intérieure du seuil recommandé par le CSCPCA. Les bons rendements obtenus à l'automne, dans la plupart des secteurs sont de bons augures pour 1990. Suite aux bouleversements du plan de pêche 1989 conduisant à une pêche d'automne seulement, et aux faibles rendements obtenus par après, les pêcheurs des zones 15, 14 et 13 ont redirigé leurs activités de pêche vers d'autres espèces comme la morue du Labrador. Les causes des faibles performances de la pêche 1989 sont probablement multiples et complexes. Le résultat des analyses de 1988 tendaient à montrer que le recrutement à la pêche fut déficient cette année là. Comme le succès de pêche ne s'est pas amélioré en 1989, avec des taux de capture du même ordre qu'en 1988, il est probable que le recrutement 1989 soit demeuré faible et au même niveau qu'en 1988. Toutefois, celui-ci pourrait s'améliorer dès 1990 dans la zone 13, si on en croit les relevés scientifiques de 1987 et 1988. Cependant, trop d'incertitudes persistent encore sur la croissance et la dynamique de ce crustacé pour faire des pronostics à longs termes précis sur l'avenir de ces stocks.

DUFOUR, R., J.-M. COUTU, 1989. Crabe des neiges de l'estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent : évaluation 1988. CSCPCA doc. rech., 89/31, 51 p.

Une estimation préliminaire des débarquements totaux de la pêche au crabe des neiges dans l'estuaire et le nord du golfe du St-Laurent en 1988, montre une baisse de 31 % par rapport à 1987. Cette forte diminution des captures frappe toutes les zones selon un gradient augmentant d'ouest en est. Dans la zone 17, la baisse de 4 % des captures de 1988 par rapport à 1987 peut s'expliquer par l'apparition en juin de crabe à carapace molle en quantité importante dans les captures. Malgré une reprise ou pour le moins un arrêt du déclin des rendements des casiers japonais sur la rive sud, ceux obtenus sur la rive nord ont légèrement diminué en 1988, ce qui indiquerait une baisse de production sur cette rive. Une diminution de l'effort de pêche est recommandée dans la zone 17. L'implantation d'un contingent préventif inférieur à 1000t pour 1989, pourrait agir dans ce sens. Dans l'ouest et le centre de la zone 16, on perçoit un début de stabilisation des rendements des casiers japonais, alors que ceux obtenus dans l'est diminuent fortement depuis 1985 et ne montrent aucun signe de recouvrement en 1988. Les taux d'exploitation sont élevés dans l'ouest (0.65) et l'est (0.68) et très élevés dans la zone 15 (0.86). Une diminution importante des pressions de pêche dans les zones 15 et 16 serait souhaitable et permettrait possiblement un rétablissement des taux de captures à l'est de la zone 16 ainsi qu'une poursuite du recouvrement perçu dans le centre et l'ouest de cette zone. L'implantation d'un contingent préventif, inférieur aux captures de 1988 dans les zones 15 et 16, agirait dans ce sens. Bien que les estimations de biomasse effectuées par marquage en 1987 et 1988 dans la zone 13 présentent un biais inexpliqué, l'analyse du taux de recapture des étiquettes, relâchées en 1987 et recapturées dans les mêmes proportions (0.8 et 1.1 étiquettes/10000 crabes) en 1987 et 1988 dans cette zone, indique un faible recrutement au stock de crabe de taille commerciale entre ces deux années. Ceci expliquerait la forte baisse des captures enregistrée en 1988. Cette explication est appuyée par l'analyse des statistiques de pêche laquelle montre que le rendement moyen des casiers japonais, utilisés majoritairement dans cette zone, a diminué de moitié en 1988 par rapport à 1987. De plus, la différence entre les biomasses initiales calculées en 1987 et 1988 par l'analyse de Leslie (1326 t) correspond assez bien avec les débarquements effectués en 1987 dans cette zone (1495 t). Beaucoup de jeunes crabes mâles de taille plus petite à 75 mm ont été capturés dans les zones 13 et 14 pendant le marquage 1988, ce qui laisse présager un redressement à court terme de la situation. Entre temps une réduction substantielle de l'effort de pêche dans les deux zones minimiserait l'impact éventuel d'une exploitation abusive de ces stocks.

DUTIL, J.-D., J.-M. COUTU, 1988. Early marine life of Atlantic salmon, Salmo salar, postsmolts in the northern Gulf of St. Lawrence. Fish. Bull., 86: 197-212.

DUFOUR, R., J.-M. COUTU, 1988. Stocks de crabe des neiges de l'estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent - Évaluation 1987. CSCPCA doc. rech., 88/35, 48 p.

BAILEY, R., J.-M. COUTU, 1987. Crabe des neiges (Chionoecetes opilio) de l'estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent : évaluation de 1986. CSCPCA doc. rech., 87/70, 41 p .