Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Yves CLERMONT

LEBEUF, M., M. NOËL, Y. CLERMONT, 2002. La contamination des ressources marines par les toxines. Saint-Laurent Vision 2000 (Suivi de l'état du Saint-Laurent, 22) 6 p..

Cliquer pour voir tout le texte

LEBEUF, M., M. NOËL, Y. CLERMONT, 2002. Toxic contamination of marine resources. St. Lawrence Vision 2000 (Monitoring the state of the St. Lawrence River, 22) 6 p..

Cliquer pour voir tout le texte

LEBEUF, M., I. ST-PIERRE, Y. CLERMONT, C. GOBEIL, 1999. Concentrations de biphényles polychlorés (BPC) et de pesticides organochlorés chez trois espèces de poissons de fond de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent et du fjord du Saguenay. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat., 1059, 108 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les concentrations de biphényles polychlorés (BPC) et de pesticides organochlorés ont été déterminées dans le muscle et le foie de la morue franche (Gadus morhua), la plie canadienne (Hippoglossoides platessoides) et le flétan noir (Reinhardtius hippoglossoides) de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent et du fjord du Saguenay. Plus de 35 composés organochlorés dont une vingtaine de congénères de BPC ont été dosés dans 56 échantillons. Au total, plus de 1 900 mesures de contaminants sont colligées dans ce rapport. La plupart des BPC et des pesticides organochlorés étudiés ont pu être détectées dans le muscle et le foie de tous les poissons analysés. Chez toutes les espèces, les concentrations sont systématiquement plus élevées dans le foie que dans le muscle. Selon les normes canadiennes pour assurer la protection de la santé humaine, les teneurs en BPC et en DDT et ses métabolites dans les tissus de poissons ne devraient pas excéder respectivement 2 000 et 5 000 ng/g (poids humide). Les teneurs en BPC et pesticides organochlorés, tant dans le muscle que dans le foie, et ce, aussi bien chez la morue franche, la plie canadienne que le flétan noir, sont sous ces normes. Dans les pires cas, les niveaux de concentrations dans le foie sont plus faibles d'au moins 2 fois la norme établie pour les BPC et d'au moins 10 fois celle pour le DDT et ses métabolites. Dans le muscle, elles sont dans les pires cas respectivement 10 et 100 fois plus faibles que ces normes.

PELLETIER, É., G. CANUEL, J. PADROS, Y. CLERMONT, C. GOBEIL, 1999. Concentrations d'hydrocarbures aromatiques polycycliques chez quatre espèces de poissons de fond et deux espèces de crustacés de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent et du fjord du Saguenay. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat., 1052, 20 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Le présent rapport résume les efforts effectués conjointement par l'INRS-Océanologie (Université du Québec, Rimouski, Québec) et l'Institut Maurice-Lamontagne (MPO, Mont-Joli, Québec) pour doser des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) chez la morue franche (Gadus morhua), la plie canadienne (Hippoglossoides platessoides), la raie épineuse (Raja radiata), le flétan noir (Reinhardtius hippoglossoides) et la crevette nordique (Pandalus borealis) de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent et chez le crabe des neiges (Chionoecetes opilio) de l'estuaire du Saint-Laurent et du fjord du Saguenay. Les composés spécifiques dont nous avons cherché à déceler la présence étaient le fluoranthène, le pyrène, le benzo[b]fluoranthène, le benzo[k]fluoranthène, le benzo[a]pyrène, le dibenzo[a,h]anthracène, le benzo[g,h,i]pérylène, de même que le naphtalène, l'acénaphtène, le fluorène, le phénanthrène et l'anthracène. Les teneurs de tous les HAP dans le muscle des morues (n=12), plies (n=12), raies (n=6) et flétans (n=6) étaient sous les seuils de détection analytique. Les teneurs de tous les HAP, à l'exception de celles de benzo(a)anthracène, étaient également non détectables dans le foie des flétans (n=9) et l'hépatopancréas des crabes (n=9). Par contre, le fluoranthène, le pyrène, le benzo(a)anthracène, de même que le phénanthrène et l'anthracène furent détectés à des concentrations très faibles dans le muscle des crevettes (n=12). En raison des très bas niveaux de concentrations, la présence du benzo(a)anthracène détectée en fluorimétrie tant dans le muscle des crevettes, le foie des flétans et l'hépatopancréas des crabes n'a cependant pas pu être confirmée en spectrométrie de masse avec l'équipement utilisé. Cette étude permet de conclure que les teneurs en HAP dans les espèces analysées sont toujours très faibles, voire même non détectées et conséquemment, sont jugées sécuritaires du point de vue de la consommation par les humains.

GOBEIL, C., Y. CLERMONT, G. PAQUETTE, 1997. Concentrations en mercure, plomb et cadmium chez diverses espèces de poissons de fond, de poissons pélagiques et de crustacés de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent et du fjord du Saguenay. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat., 1011, 88 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les concentrations en mercure, plomb et cadmium furent déterminées dans le muscle de la crevette nordique (Pandalus borealis), le muscle et l'hépatopancréas du crabe des neiges (Chionoecetes opilio), et le muscle, le foie et les gonades de plusieurs espèces de poissons de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent et du fjord du Saguenay. Les espèces de poissons incluent la morue franche (Gadus morhua), le flétan noir (Reinhardtius hippoglossoides), le sébaste atlantique (Sebastes mentella), la plie canadienne (Hippoglossoides platessoides), la raie épineuse (Raja radiata), le capelan (Mallotus villosus), le hareng atlantique (Clupea harengus) et l'éperlan arc-en-ciel (Osmerus mordax). Les teneurs en mercure dans les tissus de toutes les espèces étudiées sont de 2 à 10 fois plus faibles que la norme canadienne fixée pour assurer la protection de la santé humaine, soit 0,5 mg/kg (poids humide), à l'exception de celles dans la crevette nordique et le crabe des neiges du fjord du Saguenay, qui voisinent cette norme. Par ailleurs, quels que soient l'espèce et le tissu analysé, les concentrations en plomb sont faibles, souvent inférieures à 0,05 mg/kg, et ne montrent pas de différence marquée entre le Golfe, l'Estuaire et le Fjord. Les teneurs en cadmium dans le muscle et les gonades des poissons et dans le muscle des crustacés sont également faibles, souvent inférieures à la limite de détection analytique de 0,002 mg/kg, et ce, tant dans le Golfe que dans l'Estuaire et le Fjord. Cependant, comme on l'observe couramment, les niveaux en cadmium sont plus élevés dans le foie des poissons et dans l'hépatopancréas du crabe des neiges.

LEBEUF, M., C. GOBEIL, Y. CLERMONT, C. BROCHU, S. MOORE, 1995. Non-ortho chlorobiphenyls in fish and sediments of the Estuary and Gulf of St. Lawrence. Organohalogen Compounds, 26: 421-426.

GOBEIL, C., D. PATON, F.A. McLAUGHLIN, R.W. MACDONALD, G. PAQUETTE, Y. CLERMONT, M. LEBEUF, 1991. Données géochimiques sur les eaux interstitielles et les sédiments de la mer de Beaufort. Rapp. stat. can. hydrogr. sci. océan., 101, 92 p .

Cliquer pour voir tout le texte

Cinq carottes-boîtes de sédiments ont été prélevées dans la mer de Beaufort en septembre 1990. Les résultats d'analyses décrivant les distributions verticales des nutriments (PO4- 3), SiO4- 4), NO3- plus NO2-, NO2-, NH4+, du sulfate, du chlorure, du fer et du manganèse dans les eaux interstitielles sont présentés dans ce document. Les profils verticaux du phosphore, du silicium biogénique, du carbone, de l'azote, de quelques métaux (Mn, e, Al, Cd, Pb, Zn) et du 210-plomb dans la phase solide sont également inclus.