Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Myriam BOURGEOIS

BOURGEOIS, M., R. DUFOUR, 2007. Ecologically and biologically significant areas (EBSA) in the Estuary and Gulf of St. Lawrence : identification and characterization. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2007/016, 14 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BOURGEOIS, M., R. DUFOUR, 2007. Zones d'importance écologique et biologique (ZIEB) de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent : identification et caractérisation. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2007/016, 15 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BOURGEOIS, M., M. GILBERT, B. CUSSON, 2001. Évolution du trafic maritime en provenance de l'étranger dans le Saint-Laurent de 1978 à 1996 et implications pour les risques d'introduction d'espèces aquatiques non indigènes. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 2338, 34 p .

Cliquer pour voir tout le texte

Le trafic maritime en provenance de l'étranger et à destination des ports en eaux douces et marines du fleuve, de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent a été analysé à partir de données tirées de la base ECAREG-VTS (Eastern Canada Region-Vessel Trafic Service) de Transport Canada, dans le but d'en déterminer le patron et l'évolution depuis 1978. Quelques tendances temporelles ont pu être décelées. La principale tendance concerne la capacité de transport des eaux de lest qui, pour l'ensemble de la flotte, atteint environ 30 Mt en 1996, soit environ deux fois la valeur de 1978. Cette augmentation est essentiellement liée à la taille des navires. Les routes commerciales maritimes les moins empruntées (marginales), qui en outre exigent de longs transits, ont vu leur fréquentation augmenter de 7 % à 12 % du trafic total entre 1978 et 1996, la hausse s'étant effectuée principalement au cours des dernières années de l'étude. Depuis 1978, une trentaine de pays se sont ajoutés à la liste des 137 pays de provenance des navires. En termes de trafic maritime étranger, la région portuaire de Montréal reste la plus fréquentée de tout le système Saint-Laurent/Grands Lacs avec une moyenne de 735 entrées annuelles. Les ports de Baie-Comeau, Sept-Îles et Port-Cartier reçoivent des navires étrangers transportant une quantité de lest estimée à près de 9,75 Mt, et dépassant par trois fois la quantité de lest transportée vers tous les autres ports du système Saint-Laurent/Grands Lacs. Bien que moins fréquenté, le sud du golf connait une croissance marquée du trafic maritime étranger entre 1978 et 1996. Le patron du trafic maritime dans le Saint-Laurent, et ses différentes tendances, sont discutés relativement aux risques d'introduction d'espèces non indigènes par le déversement des eaux de lest.