Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Marie-Noëlle BOURASSA

BENOÎT, H.P., J.A. GAGNÉ, C. SAVENKOFF, P. OUELLET, M.-N. BOURASSA, 2012. State-of-the-Ocean report for the Gulf of St. Lawrence Integrated Management (GOSLIM) area. Can. Manuscr. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2986, 81 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Ce document s'insère dans une initiative du ministère canadien des Pêches et des Océans visant à décrire la situation écologique de ses océans bordant les côtes canadiennes («State of the Oceans» ou SOTO). Il résume brièvement l'information scientifique la plus récente et pertinente aux six enjeux suivants qui ont une influence considérable sur les écosystèmes de la Zone Étendue de Gestion des Océans (ZEGO) de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent : (1) hypoxie des eaux profondes, (2) l'acidification des océans, (3) changements dans la couverture saisonnière de glace et leurs effets sur les mammifères marins, (4) espèces aquatiques envahissantes, (5) impact de la pêche commerciale et du climat sur les populations et communautés marines et (6) impacts potentiels de la prédation par le phoque gris sur les populations de poissons démersaux. L'information est présentée selon le modèle Force motrice - Pression - État - Impact - Réponse (connu sous l’acronyme anglais « DPSIR ») appliqué à l'identification et à la gestion des impacts environnementaux. Nous discutons également de rapports existants sur la structure, l'état et la gestion de la ZEGO du Saint-Laurent afin de préciser comment le présent rapport les complète. En expliquant l'organisation et le contenu de ce document, nous suggérons brièvement comment de prochains rapports SOTO pourraient être réalisés pour en accroître leur utilité. Ce rapport est le fruit d'une collaboration entre scientifiques et gestionnaires des océans en appui à la gestion intégrée de la ZEGO du Saint- Laurent.

COMTOIS, S., C. SAVENKOFF, M.-N. BOURASSA, J.-C. BRÊTHES, R. SEARS, 2010. Regional distribution and abundance of Blue and Humpback Whales in the Gulf of St. Lawrence. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2877, 46 p.

Cliquer pour voir tout le texte

La Station de Recherche des Îles Mingan (ou MICS) effectue le monitorage des rorquals bleus fréquentant le golfe du Saint-Laurent (GSL) depuis 1979. Jusqu’à présent, plus de 400 individus ont pu être photo-identifiés dans diverses régions du Golfe. Ce rapport vise à décrire qualitativement la distribution, l’abondance et le comportement des rorquals bleus à une échelle tant spatiale que temporelle. Les informations collectées sur les rorquals à bosse sont également décrites. Les résultats obtenus confirment le caractère généralement nomade du rorqual bleu et laissent présager que le GSL ne constitue qu’un fragment de l’aire d’alimentation estival de l’espèce. Les résultats révèlent également l’existence de divers comportements individuels par rapport à la fidélité au site : visiteurs occasionnels vs. réguliers et individus cosmopolites vs. exclusifs. Aussi, nous avons été capables d’effectuer une distinction entre les diverses zones de concentration des observations en se basant sur les tendances temporelles dans la fréquentation des sites. Alors que l’estuaire maritime semble être la région où les rorquals bleus sont le plus souvent observés, le nombre d’individus fréquentant la Minganie a décliné au cours du temps, au point où les observations sont maintenant un phénomène rare. Parallèlement, un nombre toujours croissant de rorquals à bosse a été observé chaque année dans cette même région. Comme plusieurs questions sur leur écologie générale restent sans réponse, le but de cette étude était d’augmenter l’état des connaissances sur le comportement et l’utilisation de l’habitat par ces rorquals. Les mammifères marins pourraient exercer le rôle de « sentinelle écosystémique ». Dans ce contexte, le monitorage à long terme permettrait de détecter toute tendance spatiale ou temporelle susceptible de refléter un changement dans l’environnement

SAVENKOFF, C., M.-N. BOURASSA, D. BARIL, H.P. BENOÎT, 2007. Identification of ecologically and biologically significant areas for the Estuary and Gulf of St. Lawrence ; Identification des zones d'importance écologie et biologique pour l'estuaire et le golfe du Saint-Laurent. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 2007/015, 49 p .

Cliquer pour voir tout le texte

Ce rapport décrit les analyses présentées lors d’un atelier de travail régional tenu à Mont-Joli (Qc) afin de synthétiser l’information de couches thématiques basées sur des données physiques, chimiques et biologiques et d’identifier les zones d'importance écologique et biologique (ZIEBs) pour la gestion intégrée du golfe du Saint-Laurent (GIGSL). Pour l’ensemble des couches thématiques, 96 aires importantes (AIs) ont été identifiées à partir de la meilleure information scientifique disponible (données géographiquement référencées). Ces AIs sont toutes caractérisées par des scores spécifiques pour chacune des trois principales dimensions utilisées pour définir les ZIEBs : unicité, concentration et conséquences sur la valeur adaptative. Lors du processus de synthèse des AIs à travers les couches thématiques, deux approches générales ont été utilisées en se basant sur (1) chacune des trois principales dimensions utilisées séparément et (2) la somme de leurs scores. L’atelier a conclu en identifiant 10 régions comme ZIEBs pour l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent, couvrant 77,184 km2 (30&nsbp;% de la superficie totale). Toutes les 10 ZIEBs proposées sont associées au moins en partie aux AIs identifiées par l’approche Delphique (opinion d’experts). Des sources potentielles d’incertitude et des recommandations pour la définition des ZIEBs dans d’autres systèmes ou celui-ci dans l’avenir sont discutées.