Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Hugues BOUCHARD

CYR, C., H. BOUCHARD, S. DUBÉ, 2010. Compte rendu de la réunion du processus consultatif scientifique de la région du Québec portant sur l’évaluation de la qualité de l’habitat et de son utilisation par le chevalier cuivré - partie 2 ; Proceedings of the Quebec Region Science Advisory Process on the Assessment of Habitat Quality and Habitat Use by Copper Redhorse – part 2. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Série des comptes rendus ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Proceedings Series, 2010/048, 20 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BOUCHARD, H., C. CYR, M.-J. AUCLAIR, 2009. Utilisation de l’habitat par le chevalier cuivré et quantification de la qualité de l’habitat – partie 1, du 17 au 18 mars 2009, Hôtel Gouverneur, Île Charron, Montréal, Québec ; Habitat Use of Copper Redhorse and quantifying habitat quality – part 1 March 17-18, 2009, Ile Charron, Hotel Gouverneur, Montreal, Quebec. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Série des comptes rendus ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Proceedings Series, 2009/030, 26 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Des scientifiques de Pêches et Océans Canada (MPO), du ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec (MRNF) et du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) se sont réunis du 17 au 18 mars 2009 afin de revoir l’information disponible sur l’habitat du chevalier cuivré. Cette réunion visait à évaluer l’utilisation de l’habitat par le chevalier cuivré et à quantifier la qualité de cet habitat. Un second atelier aura lieu à l’hiver 2010 afin de compléter le travail. Les connaissances scientifiques présentées dans le cadre de ces réunions serviront à produire l’avis scientifique pour identifier l’habitat essentiel de cette espèce désormais inscrite à la Loi sur les espèces en péril (LEP) en tant qu’espèce en voie de disparition. Un résumé des différentes lois et règlements fédéraux qui régissent la désignation et la protection de l’habitat essentiel du chevalier cuivré a été présenté aux participants dans un premier temps. Par la suite, des présentations plus techniques sur les principales caractéristiques du chevalier cuivré : répartition, abondance, statut et biologie ont été présentées par les représentants du MRNF. Une mise à jour des connaissances sur l’habitat utilisé par le chevalier cuivré pour les différents stades de développement de l’espèce a également été faite et a permis d’identifier certaines caractéristiques ou sites plus importants pour la protection de l’habitat. Les deux frayères connues (archipel des rapides de Chambly et le bief aval du barrage de Saint-Ours) de la rivière Richelieu devraient être protégés de même que les aires d’alimentation et de croissance situées entre Montréal et Sorel dans le corridor fluvial. De même, l’importance de maintenir le libre passage entre le Saint-Laurent et les sites de reproduction de la rivière Richelieu a été mentionné. Les herbiers littoraux des zones peu profondes, notamment la rive gauche de la rivière Richelieu et le pourtour des îles Jeannotte et aux Cerfs dans la rivière Richelieu ont été identifiés comme jouant un rôle déterminant pour l’alevinage du chevalier cuivré (croissance, alimentation, abris). D’un autre côté, il a été mentionné que les connaissances sur les chevaliers immatures étaient très fragmentaires, se limitant à des captures historiques dans l’ensemble de l’aire de répartition de l’espèce. Les résultats de la modélisation effectuée en se servant des caractéristiques des sites fréquentés par les chevaliers cuivrés adultes ont permis de dresser un premier portrait de l’habitat potentiel de l’espèce. Des analyses supplémentaires seront réalisées au cours des prochains mois et seront présentées lors d’un prochain atelier. Enfin, il a été fait mention que le chevalier cuivré fréquente des cours d’eau dans des zones parmi les plus densément peuplées du Québec et que la détérioration et la fragmentation de son habitat constituent les principales menaces à son rétablissement.

SAVARD, L., H. BOUCHARD, 2004. État des stocks de crevette (Pandalus borealis) de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent en 2003 ; Estuary and Gulf of St. Lawrence shrimp (Pandalus borealis) stock status in 2003. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2004/091, 62 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2003, tous les indicateurs concernant l'abondance et la biomasse des crevettes disponibles à la pêche ainsi que le succès de pêche étaient positifs. Cependant, les indicateurs concernant la taille des femelles disponibles à la reproduction et à la pêche étaient toujours négatifs. La prise par unité d'effort de la pêche commerciale était plus élevée que la moyenne des années 1990-1999 mais la taille moyenne des femelles reproductrices était toujours faible. Les indices du relevé de recherche étaient très élevés, bien au-dessus de la moyenne des années 1990-1999. L'indice du taux d'exploitation a diminué sensiblement dans toutes les zones pour atteindre des valeurs sous la moyenne des années 1990-1999. La pêche de 2004 sera supportée par les femelles de la classe d'âge abondante de 1997 et dans une moindre mesure, par celles de la classe d'âge de 1998. De plus, la classe d'âge de 1999 (très abondante en 2003) devrait recruter à la composante femelle en 2004. La taille moyenne des femelles reproductrices n'est pas susceptible d'augmenter sensiblement en 2004. Les projections faites pour 2004 indiquent que l'abondance et la biomasse disponibles à la pêche ainsi que le succès de pêche devraient être supérieurs à ce qu'ils étaient depuis 2001. Ce changement positif dans l'état des stocks justifie un ajustement des TAC de façon à pouvoir profiter de la forte abondance des classes d'âge de 1997 et 1999 qui supporteront la pêche en 2004 et 2005.

SAVARD, L., H. BOUCHARD, P.COUILLARD, 2003. Revue de la pêche à la crevette nordique (Pandalus borealis) dans l'estuaire et le golfe du Saint-Laurent pour la période 1965-2000. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 2465, 143 p.

Cliquer pour voir tout le texte

La pêche à la crevette nordique (Pandalus borealis) a débuté dans le golfe du Saint-Laurent en 1965. Les captures ont augmenté progressivement pour atteindre près de 26 000 tonnes en 2000 avec une valeur au débarquement de $40 millions. La pêche à la crevette nordique est effectuée par des chalutiers et tous les capitaines ont l'obligation de remplir un journal de bord et d'indiquer le lieu de pêche, le nombre d'heures chalutées ainsi qu'une estimation du volume en poids de leurs prises. Ces données de pêche constituent une source inestimable de renseignements sur le développement de la pêche, l'exploration des territoires et le succès des opérations commerciales. Le présent rapport dresse dans un premier temps, une revue des différentes mesures de gestion mises en place au cours des années 1980 et 1990 et dans un deuxième temps, présente un portrait du développement des activités commerciales. L'examen de la structure spatiale, saisonnière et annuelle des prises, de l'effort de pêche et des rendements illustre bien le développement des opérations commerciales en fonction de l'apprentissage des équipages et des fluctuations d'abondance de la ressource. Le développement de la pêche à la crevette nordique dans l'estuaire et le nord du Golfe peut être décrit selon quatre périodes. Les années 1960 et 1970 ont été consacrées à l'apprentissage des techniques de pêche ainsi qu'à l'exploration du territoire mais peu de données sont disponibles pour cette période. Ces années d'apprentissage et d'exploration ont été suivies par une période de développement qui s'étend de 1982 à 1989 alors que le nombre d'exploitants augmentait substantiellement et que les principales mesures de gestion de la pêche étaient mises en place par le MPO. La troisième période couvre la première moitié des années 1990 et est caractérisée par la consolidation des activités commerciales tandis que survenait une diminution de l'abondance de la ressource. La quatrième période a débuté en 1995 et correspond à une expansion de l'industrie amenée par l'augmentation d'abondance de la crevette nordique et l'effondrement des stocks de poissons de fond.

SAVARD, L., H. BOUCHARD, H. BOURDAGES, 2002. Évaluation des stocks de crevette (Pandalus Borealis) de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent pour la période 1990-2001 ; Estuary and Gulf of St. Lawrence shrimp (Pandalus Borealis) stock assessment for the 1990-2001 period. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2002/068, 90 p.

Cliquer pour voir tout le texte

D'une façon générale, les indices des relevés de recherche montrent que la biomasse de crevette était très élevée en 2000 et qu'elle a diminué en 2001 pour se rapprocher de la moyenne observée durant la période 1990-1999. L’abondance des femelles a diminué en 2001 mais est similaire à celle observée en 1998 et 1999. Il semble que les individus de la classe d'âge de 1997 n'ont pas tous changé de sexe au printemps 2001 et qu'une certaine proportion soit demeurée mâle. Les taux de capture des pêcheurs commerciaux ont légèrement diminué dans les zones de Sept-Îles et Anticosti en 2001 mais demeurent supérieurs à la moyenne des années 1990-1999. Les indices du taux d'exploitation ont augmenté mais sont similaires à la moyenne des années 1990-1999. La pêche de 2002 portera principalement sur les classes d'âge de 1997 et de 1998. La classe d'âge de 1997 qui semblait très abondante dans les prises commerciales et dans les prises des relevés en 1999 et 2000 n'a pas produit une augmentation substantielle des rendements commerciaux et des estimations de biomasse en 2001. Plusieurs individus sont demeurés mâles en 2001 et devraient être disponibles à la pêche comme femelles en 2002. Cependant, ceux qui ont changé de sexe en 2001 ont produit des femelles de petites tailles. La classe d'âge de 1998 était faible dans les prises des relevés et de la pêche commerciale si bien qu'on ne s'attend pas à une augmentation substantielle des indices de la pêche et des relevés en 2002. Les mâles de la classe d'âge de 1999 étaient très présents dans les prises de la pêche et des relevés en 2001. Toutefois, ceux-ci ne changeront pas de sexe et ne devraient pas contribuer à une augmentation significative de la taille des crevettes récoltées en 2002.

LAMBERT, J., H. BOUCHARD, L. SAVARD, 1998. État des populations de crevettes nordiques (Pandalus borealis) de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent (divisions 4RST de l'OPANO). MPO, Secrétariat canadien pour l'évaluation des stocks, Document de recherche, 98/102, 34 p.

Les données provenant des relevés de recherche et de l'exploitation commerciale de la crevette nordique dans le golfe du Saint-Laurent sont analysées et les résultats sont présentés de façon à dégager les grandes tendances concernant l'abondance des crevettes et l'impact de l'exploitation commerciale sur la ressource. L'indice d'abondance des crevettes dans le Golfe et l'Estuaire a fluctué depuis la fin des années 1980. Toutefois, les résultats de l'évaluation indiquent que les populations, à la fin de la saison de pêche de 1997, étaient dans un bon état. Les fluctuations d'abondance peuvent être expliquées par la force des classes d'âge qui supportent la pêche. Ainsi, les indices d'abondance élevés en 1994, 1995, 1996 et 1997 sont dus à la contribution des classes d'âge produites au début des années 1990. La classe de taille située entre 19 et 21 mm, composée majoritairement de crevettes nées en 1994, devrait atteindre les tailles pleinement retenues par les chaluts en 1998. Cette classe d'âge devrait contribuer, avec la forte classe d'âge de 1993, à maintenir les taux de prises à un niveau élevé en 1998.

GRÉGOIRE, F., R. MORNEAU, H. BOUCHARD, J. LANDRY, 1997. Analyse des captures de capelan (Mallotus villosus) associées aux programmes Pêcheur-Repères du capelan et de la crevette (Pandalus borealis). MPO, Secrétariat canadien pour l'évaluation des stocks, Document de recherche, 97/14, 30 p.

Chez les pêcheurs de capelan ayant participé en 1996 au programme Pêcheur-Repère, de 30 % à 63 % des prises n'ont pas été débarquées. Les principales raisons invoquées pour les rejets sont le faible nombre de femelles capturées ainsi que leur petite taille. Le profil des captures journalières suggère une disponibilité variable du capelan à la pêche. La saison de pêche est de courte durée, soit le temps de la ponte parce que le marché visé est celui de la femelle oeuvée. Les Pêcheur-Repères de la crevette ont capturé moins de capelan en 1996 que par les années passées. Il est suggéré que le déplacement graduel de leur flotte vers le sud du golfe du Saint-Laurent pourrait expliquer cette diminution.

GRÉGOIRE, F., C. LÉVESQUE, H. BOUCHARD, 1996. La situation du capelan (Mallotus villosus) de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent en 1995. MPO, Pêches de l'Atlantique, Document de recherche, 96/54, 75 p.

En raison de la fermeture de la pêche, les débarquements de capelan dans l'estuaire et le golfe du Saint-Laurent en 1995 n'ont été que de 152 t. Plus de 50 % de ces débarquements ont été pêchés dans la seule Division 4S. Un retard dans le début de la pêche est observé depuis quelques années dans les zones unitaires 4Sw et 4Rc. Au cours de la même période de temps, on note aussi une diminution de la taille moyenne du capelan qui se traduit en fait par une augmentation du nombre de capelans au kilogramme. Cette valeur est utilisée comme critère de sélection par le marché japonais de la femelle oeuvée. La distribution spatiale des captures de capelan effectuées lors de la mission d'évaluation de la crevette et des poissons de fond de 1995 demeure la même que celles observées par les années passées. Les poids moyens par trait, de même que la fréquence d'occurrence du capelan dans les traits des missions hivernales du Gadus Atlantica et estivales du Alfred Needler présentent une tendance à la baisse depuis quelques années. Les plus importantes valeurs des poids moyens par trait sont observées dans la Division 4S. L'interprétation de ces indices doit se faire avec prudence car ils proviennent de missions au chalutage de fond qui ne se prêtent pas nécessairement bien à une espèce pélagique comme le capelan. Le monitorage des principales zones de fraie et des relevés acoustiques près de ces sites pourraient être envisagés dans le futur pour calculer un indice d'abondance plus approprié pour le capelan.

SAVARD, L., H. BOUCHARD, 1995. Northern shrimp in the estuary and Gulf of St. Lawrence. Pages 100-122 in L. Savard (ed.). Status report on invertebrates in 1994 : crustaceans and molluscs on the Québec coast, northern shrimp and zooplankton in the estuary and Gulf of St. Lawrence. DFO (Can. Manuscr. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2323).

SAVARD, L., H. BOUCHARD, 1995. Crevette nordique de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent (zones de pêche 8, 9, 10 et 12). Pages 104-127 in L. Savard (éd.). Rapport sur l'état des invertébrés en 1994 : crustacés et mollusques des côtes du Québec, crevette nordique et zooplancton de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent. MPO (Rapp. manus. can. sci. halieut. aquat., 2323).

GRÉGOIRE, F., S. HURTUBISE, D. ARCHAMBAULT, R. MORNEAU, H. BOUCHARD, 1995. Analyses des données de pêche et de recherche sur le capelan (Mallotus villosus) du golfe du Saint-Laurent. MPO, Pêches de l'Atlantique, Document de recherche, 95/55, 64 p.

Les débarquements annuels de capelan des Divisions 4RST sont demeurés stables et inférieurs à 2,000 t jusqu'en 1977. L'avènement d'un marché pour la femelle oeuvée est responsable de leur augmentation récente. Ils sont passés à près de 10,000 t en 1978, 1979 et 1989 et sont demeurés supérieurs à 6,000 t depuis. Au cours des deux dernières années, les sous-divisions les plus importantes en termes de débarquements ont été celles de 4Rc, 4Sw et 4Tp. Deux ou trois groupes d'âge seulement dominent la capture à l'âge du capelan de la Divison 4R. Pour cette même division, les captures à la longueur révèlent une diminution de la taille des capelans mâles et femelles capturés depuis quelques années. Les prises accessoires de capelan effectuées durant les missions hivernales d'évaluation des poissons de fond étaient surtout importantes dans le chenal d'Esquiman. Au cours des missions estivales, des prises de capelan ont été effectuées dans toute la partie Nord du Golfe. Cependant, des concentrations plus importantes ont été observées à l'Ouest et à l'Est de l'Île d'Anticosti et sur la côte Ouest de Terre-Neuve. Pour l'instant, à cause de ressources limitées, il n'y a pas suffisamment de données pour effectuer une évaluation de la biomasse du capelan du Golfe. Entre temps, des travaux pourraient être entrepris dans le but d'étudier davantage les données de capelan recueillies lors des missions annuelles d'évaluation des poissons de fond et de la crevette.

SAVARD, L., S. HURTUBISE, H. BOUCHARD, 1993. Évaluation des agrégations de crevettes nordiques (Pandalus borealis) du nord du golfe du Saint-Laurent (divisions 4RST de l'OPANO). MPO, Document de recherche sur les pêches dans l'Atlantique, 93/20, 41 p .

L'abondance des crevettes dans le nord du golfe du Saint- Laurent est revenue, en 1992, à un niveau comparable à celui du milieu des années 80. L'augmentation de la fin des années 80 était due à plusieurs années successives de bon recrutement. Les taux de capture ont augmenté à mesure que ces cohortes entraient dans la pêche et qu'elles changeaient de sexe pour atteindre les tailles ciblées par les exploitants. Le recrutement à la pêche (crevettes mâles) estimé en 1992 se situe au niveau de la moyenne observée depuis 1982. En 1993 et au cours des années ultérieures, les taux de capture et l'abondance devraient se stabiliser ou diminuer à mesure que les cohortes abondantes sont exploitées.