Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Brigitte BERNIER

FRÉCHET, A., B. BERNIER, 2011. Assessment of the Greenland Halibut stock in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 2010. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2011/013, 13 p.

Cliquer pour voir tout le texte

FRÉCHET, A., B. BERNIER, 2011. Évaluation du stock de flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2010. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2011/013, 14 P.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., H. BOURDAGES, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2011. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d’août 2011 dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey in August 2011 in the Estuary and northern Gulf of St. Lawrence. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2011/112, 108 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2011, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint- Laurent a été réalisé du 1er au 29 août, à bord du NGCC Teleost. Un des principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond (morue, flétan du Groenland, flétan atlantique et sébaste – Sebastes fasciatus et S. mentella -) et de la crevette nordique, ainsi que d’en préciser la répartition spatiale et d’en déterminer les caractéristiques biologiques. Les deux autres objectifs principaux du relevé étaient d’assurer un monitorage de la biodiversité de l’estuaire et du nord du golfe, et de décrire les conditions océanographiques du milieu observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 25 taxons. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost-Campelen. En 2011, les indices d’abondance et de biomasse de plusieurs espèces sont demeurés stables ou en baisse par rapport à 2010. Ainsi, les indices observés pour les deux espèces de sébaste, la morue, l’aiguillat noir et la merluche à longues nageoires présentent des valeurs inférieures à leurs moyennes respectives calculées pour la période comparative de 1990- 2010. Même si, en 2011, les indices calculés pour le flétan atlantique, la plie grise, la raie épineuse, la myxine, la crevette nordique et le crabe des neiges, ont diminué par rapport à 2010, leurs valeurs sont, selon l’espèce, comparables ou supérieures aux moyennes de la période 1990-2010. Cinq espèces (flétan du Groenland, merluche blanche, plie canadienne, capelan, hareng) ont vu leurs indices augmenter en 2011 et, exception faite de la merluche blanche, présenter des valeurs comparables ou plus élevées que les moyennes de la période 1990-2010. Les distributions géographiques des captures des diverses espèces en 2011 étaient comparables aux années antérieures. Finalement, l’étendue des distributions de tailles déterminées pour chaque espèce demeure relativement stable pour l’ensemble de la série historique. Néanmoins, pour certaines espèces (flétan du Groenland, raie épineuse, merluche blanche, plies grise et canadienne, myxine et crevette nordique), certaines classes de taille observées en 2011 sont nettement dominantes, leur abondance dépassant largement la moyenne calculée pour la période de comparaison.

BERNIER, B., 2010. Assessment of the Greenland Halibut stock in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 2009. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2010/028, 14 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BOURDAGES, H., ARCHAMBAULT, D., BERNIER, B., FRECHET, A. GAUTHIER, J. GREGOIRE, F, LAMBERT, J, L. SAVARD, 2010. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d’août 2010 dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey in August 2010 in the Estuary and northern Gulf of St. Lawrence. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Série des comptes rendus ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Proceedings Series, 2010/107, 98 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2010, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent a été réalisé du 2 août au 1er septembre à bord du NGCC Teleost. Un des principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond (particulièrement morue, flétan du Groenland, flétan atlantique et sébaste - fasciatus et mentella -) et de la crevette nordique, ainsi que d’en préciser la répartition spatiale et d’en déterminer les caractéristiques biologiques. D’autres objectifs étaient d’assurer un monitorage de la biodiversité de l’estuaire et du nord du golfe et d’en décrire les conditions océanographiques observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 18 taxons. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost-Campelen. En 2010, les indices d’abondance et de biomasse de plusieurs espèces sont demeurés stables ou en baisse par rapport à 2009. Ainsi, les indices observés pour les deux espèces de sébaste (Sebastes fasciatus et S. mentella), pour la morue, l’aiguillat noir, la merluche blanche et la merluche à longues nageoires présentent des valeurs inférieures à la moyenne historique de la série. Les indices observés pour la crevette nordique et le crabe des neiges quoiqu’ayant légèrement chuté, sont demeurés comparables à la moyenne historique. Six espèces (flétan atlantique, flétan du Groenland, myxine, plie canadienne, plie grise, raie épineuse) ont vu leurs indices ugmenter en 2010 et, exception faite du flétan du Groenland, présenter des valeurs parmi les plus élevées de leur série historique. Exception faite de la région sud de la côte ouest de Terre-Neuve où les activités de pêche n’ont pu être réalisées en 2010 en raisons de problèmes mécaniques, les distributions géographiques des captures observées pour les diverses espèces étaient comparables à celles des années antérieures.

BERNIER, B., 2010. Évaluation du stock de flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2009. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2010/028, 14 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BERNIER, B., 2009. Assessment of the Greenland halibut stock in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 2008. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2009/020, 16 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BERNIER, B., 2009. Évaluation du stock de flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2008. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2009/020, 16 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BERNIER, B., J.-D. LAMBERT, 2008. Évaluation du stock de flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2007. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2008/044, 15 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2008. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d’août 2007 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey from August 2007 in the northern Gulf of St. Lawrence. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2008/046, 77 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2007, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et la distribution de poissons de fond et de crevettes de la région du Québec a été réalisé du 3 août au 1er septembre dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent à bord du NGCC Teleost. Un de ses principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance des principales espèces de poissons de fond, incluant les trois espèces visées par le relevé (morue, flétan du Groenland, sébaste) et de la crevette nordique (espèce également visée par le relevé) et d’en préciser la répartition spatiale et leurs caractéristiques biologiques. Parmi les autres objectifs, le relevé visait à établir, en parallèle, le portrait des conditions environnementales du Golfe en août pour 7 des 8 régions géographiques du Golfe considérées pour l’évaluation de l’état physique du Golfe. Le présent rapport décrit, pour 14 espèces, les résultats sommaires des taux de capture, de leur répartition spatiale et de leur distribution de fréquence de taille. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI en tandem NGCC Teleost- Campelen. À l’exception du flétan atlantique dont l’indice d’abondance s’accroît toujours en 2007, l’ensemble des autres espèces a présenté peu de variations par rapport aux deux dernières années. Les distributions géographiques des captures observées pour les diverses espèces en 2007 se comparent à celles des cinq années antérieures. En 2007, les températures enregistrées pour les eaux de surface et la couche intermédiaire froide (CIF) ont été en général plus froides pour l’ensemble du territoire couvert en comparaison avec les températures observées pour 2006. Les couches <1°C et <0°C de la CIF ont été beaucoup plus épaisses en 2007 par rapport à 2006. Toutefois, les températures enregistrées pour les eaux profondes (300 m et plus) ont été comparables au cours de ces deux années. Les concentrations en oxygène dissout dans les eaux de l’Estuaire étaient toujours qualifiées d’hypoxiques en 2007.

BERNIER, B., J.-D. LAMBERT, 2008. Assessment of the Greenland halibut Stock in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 2007. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2008/044, 15 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2008. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d'août 2008 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey from August 2007 in the northern Gulf of St. Lawrence. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat. ; Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1210, 84 p..

Cliquer pour voir tout le texte

En 2008, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans le nord du golfe du Saint-Laurent a été réalisé du 24 juillet au 25 août, à bord du NGCC Teleost. Un de ses principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond, incluant les trois espèces de poissons visées par le relevé (morue, flétan du Groenland, sébaste) et de la crevette nordique, d’en préciser la répartition spatiale et de déterminer leurs caractéristiques biologiques. Un des autres objectifs ciblés par le relevé, était celui de décrire en parallèle le portrait des conditions environnementales du nord du golfe observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 14 espèces. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost- Campelen. À l’exception du flétan atlantique dont l’indice de biomasse manifeste encore une importante augmentation en 2008, les indices calculés pour les autres espèces se comparent à la moyenne des indices des trois dernières années. Les distributions géographiques des captures observées pour les diverses espèces en 2008 ressemblent à celles des cinq années antérieures.

BERNIER, B., J.-D. LAMBERT, 2007. Évaluation du stock de flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2006. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2007/044, 15 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BERNIER, B., J.-D. LAMBERT, 2007. Assessment of the Greenland halibut stock in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 2006. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2007/044, 15 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BERNIER, B., J.-D. LAMBERT, 2006. Assessment of the Greenland halibut stock in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 2005. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2006/011, 13 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BERNIER, B., J.-D. LAMBERT, 2006. Évaluation du stock [i.e. des stocks] de flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2005. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2006/011, 14 p.

Cliquer pour voir tout le texte

DUTIL, J.-D., R. MILLER, C. NOZÈRES, B. BERNIER, D. BERNIER, D. GASCON, 2006. Révision des identifications de poissons faites lors des relevés scientifiques annuels de l'abondance des poissons de fond et de la crevette nordique dans l'estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent. Rapp. manus. can. sci. halieut. aquat., 2760, 87 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les séries temporelles de données sont une source d’information précieuse pour mettre en perspective la situation présente. Les données issues des relevés scientifiques annuels d'évaluation de l'abondance du poisson de fond et de la crevette nordique dans l'estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent sont régulièrement utilisées à cette fin. Si la validité des données n’est pas mise en doute en ce qui concerne l’identification des espèces commerciales sous mandat de gestion dans notre région, il en va autrement des données sur l’identification des autres espèces de poissons. Suite à un atelier tenu à l’IML en 2005, un groupe de travail a évalué dans quelle mesure les identifications des espèces non commerciales ou des espèces ne faisant pas l’objet d’un mandat régional et récoltées entre 1978 et 2003 sont valides. Dans le cas de ces espèces, le protocole d’échantillonnage a varié d’une année à l’autre. Tous les poissons n’ont pas été identifiés à l’espèce. Certaines captures n’ont été identifiées qu’à des niveaux taxonomiques très généraux. L’identification de certaines espèces a été inadéquate, notamment chez les Cottidae, les Liparidae et les Zoarcidae. Il ressort de cet examen que la base de données relationnelle doit être utilisée avec prudence si l’on s’intéresse aux espèces rares, à mesurer la biodiversité, ou à étudier les tendances temporelles dans le cas des espèces qui ne sont pas sous le mandat de gestion de la région du Québec. Dans ce rapport, nous identifions les cas problèmes et suggérons des solutions pour améliorer la qualité des données historiques et le processus d’acquisition de nouvelles données.

MORIN, B., B. BERNIER, 2003. Évaluation du flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2002 ; Assessment of Greenland halibut (Reinhardtius hippoglossoides) in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 2002. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2003/088, 75 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2002, les débarquements ont augmenté de 25 % par rapport à ceux de 2001 et ce, principalement à cause du dépassement d'environ 100 t de l'allocation des pêcheurs de Terre-Neuve et des bonnes captures (275 t) enregistrées par une pêche expérimentale réalisée au Québec. Encore une fois, le TAC (Total admissible des captures) n'a pas été atteint, même s'il a été réduit de 1 000 t. Par ailleurs, les taux de capture des pêcheurs au filet maillant ont augmenté, principalement dans Esquiman, et les femelles ont constitué la forte majorité des captures. La taille moyenne des poissons capturés est en baisse depuis 1998, si bien que le nombre de flétans du Groenland récoltés par tonne débarquée a crû de 30 % entre 1998 et 2002. Une pêche comparative réalisée au Québec en 2002 entre des filets avec maillage de 5,5 et 6,0 po révèle des proportions de femelles élevées (plus de 80 %) dans les captures avec les deux maillages. La taille moyenne des poissons capturés avec les filets de 5,5 po était de 43 cm, tandis qu'elle était de 45 cm avec les filets de 6,0 po. La proportion de femelles immatures s'élevait à 62 % avec les filets de 5,5 po comparativement à 42 % avec les filets de 6,0 po. Les PUE (Prise par unité d'effort) étaient au moins 3 fois plus élevées avec les filets de 5,5 po. Les indices de biomasse des relevés ont augmenté de 1995 à 2000, mais ont diminué en 2001 et 2002. Toutefois, l'indice du relevé du MPO de 2002 est encore au-dessus de la moyenne des années 1990 en raison des fortes classes d'âge 1997 et 1999. Par ailleurs, l'abondance des poissons plus grands que 44 cm (poissons disponibles à la pêche) est en diminution depuis 1999 dans les indices provenant des relevés. La croissance des individus de la forte classe d'âge de 1997 a été inférieure à celle des classes d'âge précédentes dans l'ouest du Golfe. Cela a eu pour effet de retarder l'atteinte de la taille commerciale. Cette diminution ne s'est pas fait sentir de façon aussi prononcée dans Esquiman, ce qui explique le meilleur succès de pêche en 2002 dans cette région. Cependant, en 2002, l'alimentation, la condition et la croissance des poissons juvéniles se sont améliorées, alors que la taille à la maturité sexuelle a augmenté chez les mâles. Même si l'abondance des prérecrues (classes d'âge 1997 et 1999) est élevée, il est difficile de prévoir quel sera le succès de la pêche en 2003 étant donné le retard de croissance observé pour les poissons de la classe d'âge 1997.

BERNIER, B., B. MORIN, 2002. Description des relevés par grille de sébaste dans le golfe du Saint-Laurent de 1998 à 2000 ; Description of redfish grid surveys in the Gulf of St. Lawrence from 1998 to 2000. Rapp. can. ind. sci. halieut. aquat. ; Can. Ind. Rep. Fish. Aquat. Sci., 265, 39 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Des relevés, effectués par GEAC (Groundfish Enterprise Allocation Council) en collaboration avec le MPO, ont été réalisés de 1998 à 2000 dans le golfe du Saint-Laurent selon une grille d'échantillonnage définie. Ces relevés par grille avaient pour objectifs principaux de décrire la distribution du sébaste dans le golfe du Saint-Laurent ainsi qu'à l'entrée du golfe et de développer un indice d'abondance. Pour atteindre les deux objectifs principaux, la stratégie d'échantillonnage utilisée consiste à prélever systématiquement les échantillons provenant d'une grille composée de quadrilatères. Les distributions des captures de sébaste pour ces trois années montrent que les plus fortes concentrations ont été observées à l'entrée du golfe dans les divisions de l'OPANO 4T, 4V et 4R. L'indice du taux de capture issu du relevé par grille effectué par le GEAC a révélé une tendance à la baisse de 1998 à 2000. Les nombres à la longueur du sébaste issus des relevés d'été de 1998 à 2000 révèlent la présence de deux modes situés entre 13 et 19 cm correspondant aux classes d'âge 1993-1995 et entre 28 et 37 cm dominé par la classe d'âge 1980. La poursuite des relevés de GEAC en début d'été permettrait de recueillir des renseignements utiles afin de mieux décrire le patron de distribution et d'allonger la série de ce nouvel indice d'abondance à une période plus susceptible de correspondre au patron de distribution estivale du sébaste dans le golfe. Cet indice peut être comparé aux autres indices d'abondances provenant des relevés (MPO et Pêches sentinelles) réalisés en été et en automne.

MORIN, B., B. BERNIER, H. BOURDAGES, D. BERNIER, R. CAMIRAND, 2001. L'état du stock de sébaste de l'unité 1 (golfe du Saint-Laurent) en 2000 ; The status of the redfish stock in unit 1 (Gulf of St. Lawrence) in 2000. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2001/001, 73 p.

Cliquer pour voir tout le texte

La pêche dans l’unité de gestion 1 [divisions 4RST + 3Pn et 4Vn (jan.-mai)] est fermée depuis 1995. Avant la fermeture, les prises étaient dominées par les poissons nés vers 1980 et ceux nés au début des années 1970. Les poissons de ces deux groupes appartiennent à l’espèce Sebastes mentella. La classe d’âge de 1988 a vu son abondance diminuer rapidement depuis 1991 et elle est constituée principalement par des poissons de l’espèce S. fasciatus. La forte exploitation et l’absence de recrutement expliquent la faible taille actuelle de ce stock. À la suite de la fermeture de la pêche en 1995, l’abondance du stock semble s’être stabilisée puisque l'indice d'abondance issu des relevés de recherche du MPO est stable bien que se situant à un niveau faible. Deux cohortes de juvéniles ont été observées dans le relevé de recherche du MPO de 2000, soit les classes d'âge de 1996 et de 1998. La plupart de ces sébastes appartiennent à l'espèce S. fasciatus; ces deux classes d'âge semblent peu abondantes en comparaison de celle de 1988. L'indice du taux de capture issu du relevé par grille effectué par le Groundfish Enterprise Allocation Council (GEAC) a révélé une tendance à la baisse de 1998 à 2000. Les PUE (prises par unité d'effort) provenant de la pêche indicatrice étaient semblables en 1999 et en 2000, mais inférieures aux niveaux obtenus avant la fermeture de la pêche en 1995. Les indices provenant des relevés des pêches sentinelles sont stables aussi pour la période 1995-1999. La valeur issue du relevé de l'été 2000 ne se chiffre toutefois qu'à environ la moitié de l'estimation de 1999. Dans l'ensemble, les perspectives pour ce stock demeurent mauvaises dans un avenir rapproché.

MORIN, B., B. BERNIER, 1999. Assessment and biology of Greenland halibut (Reinhardtius hippoglossoides) in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 1998 ; Évaluation et biologie du flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 1998. DFO, Canadian Stock Assessment Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 99/185, 57 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les principales concentrations estivales de flétan du Groenland dans le golfe du Saint-Laurent se retrouvent à l’ouest de l’île d’Anticosti, au nord de cette île et près de la côte ouest de Terre-Neuve dans le chenal d’Esquiman. Le filet maillant est l’engin de pêche le plus utilisé depuis le milieu des années 1970. Les débarquements préliminaires de 1998 ont atteint 3 989 t alors que le total admissible des captures (TAC) était de 4 000 t. Les PUE des pêcheurs au filet maillant en 1998 ont augmenté de 25 % par rapport à 1996 et 1997. Les indices d'abondance du flétan du Groenland indiquent une augmentation de la biomasse depuis 1990 et une hausse des poissons de taille commerciale depuis 1994. Cependant, l'indice de biomasse et l'abondance des adultes du relevé de recherche du MPO a légèrement diminué en 1998. Enfin, une nouvelle classe d'âge (1997) très abondante a été observée en 1998 sur le relevé de recherche. À partir de critères histologiques, la taille où 50 % des femelles atteignent la maturité a été estimée à 46 cm en 1998.

MORIN, B., B. BERNIER, N. ST-HILAIRE, 1999. The status of redfish in Unit 1 (Gulf of St. Lawrence) in 1998 ; L'état du stock de sébaste de l'unité 1 (Gulf of St. Lawrence) en 1998. DFO, Canadian Stock Assessment Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 99/132, 38 p.

Cliquer pour voir tout le texte

La pêche pour l'unité de gestion 1 [Divisions 4RST + 3Pn et 4Vn (jan.-mai)] est fermée depuis 1995. Avant la fermeture, elle était dominée par les poissons nés vers 1980 et ceux nés au début des années 1970. Les poissons de ces deux groupes appartiennent à l'espèce Sebastes mentella. La classe d'âge 1988 a vu son abondance diminuer rapidement depuis 1991 et elle est constituée principalement par des poissons de l'espèce S. fasciatus. La forte exploitation et l'absence de recrutement expliquent la faible taille actuelle du stock. À la suite de la fermeture de la pêche en 1995, l'abondance du stock semble s'être stabilisée. Le relevé de recherche du MPO et ceux des pêches sentinelles semblent indiquer une baisse de la disponibilité du sébaste au chalut à partir du mois d'août. Une nouvelle classe d'âge (1996) a été observée dans le relevé de recherche du MPO mais, il faudra plusieurs années de relevé avant qu'on puisse en évaluer l'ampleur. Il semble que des prises d'environ 1,000 t, établies l'année dernière pour les relevés de l'industrie, ne généreront pas un taux d'exploitation élevé si l'indice d'abondance demeure au niveau actuel.

MORIN, B., B. BERNIER, E. ALBERT, 1998. Assessment and biology of Greenland Halibut (Reinhardtius hippoglossoides) in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 1996 and 1997 ; Évaluation et biologie du flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 1996 et 1997. DFO, Canadian Stock Assessment Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 98/07, 57 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les principales concentrations estivales de flétan du Groenland dans le golfe du Saint-Laurent se retrouvent à l'ouest de l'île d'Anticosti et, dans une moindre mesure, au nord de cette île et près de la côte ouest de Terre-Neuve dans le chenal d'Esquiman. Le filet maillant est l'engin de pêche le plus utilisé depuis le milieu des années 1970. Les débarquements préliminaires de 1997 ont atteint 2 459 t alors que le total admissible des captures (TAC) était de 3 000 t. Les PUE des pêcheurs repères en 1996 et 1997 ont été, en général, deux fois plus élevées que celles pour la période de 1991 à 1995. Les indices d'abondance du flétan du Groenland montrent une augmentation depuis 1990 mais plus particulièrement depuis 1994. L'abondance des flétans du Groenland de tailles commerciales (plus de 40 cm) a augmenté depuis 1994 dues à la présence de bonnes classes d'âge. En 1996 et 1997, le nombre de juvéniles a fortement augmenté. De plus, la longueur ou 50 % des femelles atteignent la maturité sexuelle a été estimée à 50 cm. Des résultats préliminaires d'une étude microscopique des ovaires révèlent des signes de maturation non visibles à l'œil nu. Les études sur les parasites montrent qu'en hiver, les flétans du Groenland qui sont concentrés dans la région du détroit de Cabot proviennent fort probablement du golfe du Saint-Laurent.

MORIN, B., B. BERNIER, 1997. L'état du stock de sébaste de l'unité 1 (golfe du Saint-Laurent) ; The status of redfish in Unit 1 (Gulf of St. Lawrence). MPO, Secrétariat canadien pour l'évaluation des stocks, Document de recherche ; DFO, Canadian Stock Assessment Secretariat, Research Document, 97/112, 23 p.

La pêche pour l'unité de gestion 1 [Divisions 4RST + 3Pn et 4Vn (jan.-mai)] est fermée depuis 1995. Avant la fermeture, elle était dominée par les poissons nés vers 1980 et ceux nés au début des années 1970. Les poissons de ces deux groupes sont principalement de l'espèce Sebastes mentella. La classe d'âge 1988 a vu son abondance diminuer rapidement depuis 1991 et elle est constituée principalement par des poissons de l'espèce S. fasciatus. Les relevés de recherche montrent que l'abondance du sébaste est stable depuis la fermeture de la pêche. La forte exploitation et l'absence de recrutement expliquent la faible taille actuelle du stock. À la suite de la fermeture de la pêche en 1995, l'abondance du stock semble s'être stabilisée. Pour le moment, rien n'indique qu'un recrutement important soit présent.

MORIN, B., B. BERNIER, R. ARTHUR, G. CHOUINARD, A. FRÉCHET, P. GAGNON, 1996. L'évaluation et la biologie du flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 1995 ; Assessment and biology of Greenland halibut (Reinhardtius hippoglossoides) in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 1995. MPO, Pêches de l'Atlantique, Document de recherche ; DFO, Atlantic Fisheries, Research document, 96/53, 59 p.

Les principales concentrations de flétan du Groenland dans le golfe du Saint-Laurent à l'été se retrouvent à l'ouest de l'île Anticosti, dans une moindre mesure, au nord de cette île et près de la côte ouest de Terre-Neuve dans le chenal d'Esquiman. Le filet maillant est l'engin de pêche le plus utilisé depuis le milieu des années 1970. Les débarquements préliminaires de 1995 ont atteint 2300 t. Le total admissible des captures est fixé à 4000 t depuis 1993. En 1996, il a été réduit à 2000 t. Les indices d'abondance du flétan du Groenland montrent une légère augmentation depuis 1990. De plus, l'abondance des flétans du Groenland de taille commerciale a augmenté depuis 1994 due à la présence de bonnes classes d'âge. Toutefois, les flétans du Groenland de grande taille étaient encore peu abondants dans la population en 1995 et le nombre de juvéniles en 1995 étaient encore en-dessous de la moyenne de 1990 à 1995. La longueur ou 50 % des femelles atteignent la maturité sexuelle a été estimée à 49 cm en 1995. Le poids des poissons en fonction de leur longueur a augmenté légèrement en 1995 pour les poissons de plus de 40 cm. En hiver, les flétans du Groenland qui sont concentrés dans la région du détroit de Cabot proviennent fort probablement du golfe du Saint-Laurent.

MORIN, B., B. BERNIER, A. FRÉCHET, G.A. CHOUINARD, 1996. L'état du stock de sébaste de l'unité 1 (golfe du Saint-Laurent) ; The status of redfish in Unit 1 (Gulf of St. Lawrence). MPO, Pêches de l'Atlantique, Document de recherche ; DFO, Atlantic Fisheries, Research document, 96/112, 31 p.

La pêche pour l'unité de gestion 1 [Divisions 4RST=3Pn et 4Vn (jan. - mai)] a été fermée en 1995 et l'est demeurée en 1996. La pêche, avant la fermeture, était dominée par les poissons nés vers 1980 et ceux nés au début des années 70'. Les poissons de ces deux groupes sont principalement de l'espèce Sebastes mentella. La classe d'âge 1988 a vu son abondance diminuer rapidement depuis 1991 et elle est constituée principalement par des poissons de l'espèce S. fasciatus. Les relevés de recherche montrent que l'abondance du sébaste a diminué légèrement en 1996 par rapport à 1995. La forte exploitation et l'absence de recrutement, expliquent la faible taille actuelle du stock. Grâce à la fermeture de la pêche en 1995, la décroissance du stock devrait ralentir. À l'heure actuelle, rien n'indique qu'un recrutement puisse se manifester.

MORIN, B., B. BERNIER, D. CHABOT, J.J. MAGUIRE, 1995. Évaluation et biologie du flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 1994. MPO, Pêches de l'Atlantique, Document de recherche, 95/59, 47 p.

Depuis 1992, le flétan du Groenland des divisions 4RST est géré comme une population distincte sur la base du rendement par recrue. Les principales concentrations de flétan du Groenland dans le golfe du Saint-Laurent à l'été se retrouvent à l'ouest de l'île d'Anticosti, dans une moindre mesure, au nord de cette île et près de la côte ouest de Terre-neuve dans le chenal d'Esquiman. Des résultats préliminaires sur la maturité sexuelle du flétan du Groenland de l'estuaire du Saint-Laurent ont indiqué que la longueur à laquelle 50 % des mâles ont atteint la maturité sexuelle était d'environ 39 cm pour les mâles et de 56 cm pour les femelles. Les débarquements de flétan du Groenland de 4RST ont augmenté de 2,800 t à 3,600 t de 1993 à 1994. Le filet maillant est l'engin de pêche le plus utilisé depuis le milieu des années 1970. La taille des poissons capturés en 1994 se situait entre 41-51 cm et plus de 70 % des captures étaient composées de femelles donc, d'une très forte proportion de poissons immatures. Les indices d'abondance indiquent que la biomasse du flétan du Groenland est faible mais relativement stable depuis 1990. Le taux d'exploitation du flétan du Groenland du golfe est probablement élevé et le faible nombre de poissons de grande taille fait en sorte que l'exploitation se concentre sur le recrutement annuel. Il est donc important de protéger les poissons immatures afin de permettre à la biomasse adulte d'augmenter.

MORIN, B., B. BERNIER, A. FRÉCHET, 1995. L'état du stock de sébaste de l'unité 1 (golfe du Saint-Laurent) ; The status of redfish in Unit 1 (Gulf of St. Lawrence). MPO, Pêches de l'Atlantique, Document de recherche ; DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 95/109, 49 p.

Les débarquements totaux préliminaires de sébaste du golfe du Saint-Laurent en 1994 ont atteint 19 500 t. Le TAC pour 1994 était de 30 000 t pour l'unité de gestion 1 [divisions 4RST + 3Pn et 4Vn (jan.-mai)] et la pêche a été fermée en 1995. La pêche en 1994 a été dominée par les poissons nés vers 1980 et ceux nés au début des années 1970. Les poissons de ces deux groupes sont principalement de l'espèce Sebastes mentella. Les cohortes de 1985 et 1988 ont vu leur abondance diminuer rapidement depuis 1991 et ce sont des poissons identifiés comme S. fasciatus. Les relevés de recherche montrent que l'abondance a continué à diminuer et que le taux d'exploitation se situait entre 24 et 30 % pour les classes d'âge de 1970 et 1980 au cours de la période 1990-1994. Ce taux d'exploitation est au-dessus du niveau de référence de F0,1 (12 %) généralement accepté pour le sébaste. La forte exploitation combinée à l'absence de recrutement à la pêche explique la faible taille actuelle du stock. Grâce à la fermeture de la pêche en 1995, la décroissance du stock devrait ralentir nettement. À l'heure actuelle, rien n'indique qu'un recrutement puisse se manifester.

MORIN, B., B. BERNIER, L. BOURASSA, 1994. Le stock de flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) du golfe du Saint-Laurent (4RST) : état de la ressource en 1993. MPO, Pêches de l'Atlantique, Document de recherche, 94/25, 31 p.

Les débarquements de flétan du Groenland de 4RST ont diminué de 3,400 t à 2,800 t de 1992 à 1993. Cette baisse est principalement due aux engins mobiles et particulièrement pour les crevettiers à la suite de l'introduction de la grille Nordmore. Le filet maillant est l'engin le plus utilisé depuis le milieu des années 70. La taille des poissons capturés en 1992 se situait principalement entre 41 et 43 cm, correspondant à la classe d'âge de 1988. Une grande majorité des captures sont des poissons immatures. Une analyse préliminaire des taux de captures des pêcheurs-repères suggère que les PUE ont diminué de 1992 à 1993. L'indice d'abondance du relevé d'été montre une baisse importante entre 1992 et 1993 et des classes d'âge (1989-1991) plus faibles que la classe d'âge de 1988. D'après les informations disponibles, il est important de réduire l'effort de pêche et la proportion de poissons immatures pêches afin de permettre une conservation de cette ressource dans le Golfe.

MORIN, B., B. BERNIER, 1994. Le stock de sébaste (Sebastes spp.) du golfe du Saint-Laurent (4RST + 3Pn4Vn [jan.-mai] : état de la ressource en 1993. MPO, Pêches de l'Atlantique, Document de recherche, 94/24, 62 p.

Les débarquements totaux préliminaires de sébaste du golfe du Saint-Laurent en 1993 ont atteint 51,000 t. Le TAC pour 1993 était de 60,000 t pour la nouvelle unité de gestion 1 (divisions 4RST + 3Pn et 4Vn (janvier-mai). Il a été réduit de façon préventive à 30,000 t en 1994. La pêche en 1993 a été dominée par les poissons nés vers 1980 et ceux nés au début des années 1970. Les poissons de ces deux groupes sont principalement de l'espèce Sebastes mentella. Les cohortes de 1985 et 1988 ont vu leur abondance diminuer rapidement depuis 1991 et ce sont des poissons identifiés comme S. fasciatus. Selon des relevés d'abondance, la biomasse du stock est en diminution et le taux d'exploitation est aux environs de 28 % ce qui est très élevé pour une espèce à croissance lente comme le sébaste et ce niveau est supérieur à F 0.1. La réduction du TAC à 30,000 t en 1994 va permettre de réduire le taux d'exploitation. Toutefois, ce niveau de capture n'est probablement pas soutenable à moyen terme, étant donné la biomasse présente (probablement en-dessous de 200,000 t) et l'absence de recrutement important.

MORIN, B., B. BERNIER, 1993. Greenland halibut (Reinhardtius hippoglossoides) of the Gulf of St. Lawrence (4RST) : the fishery in 1992 and the state of the stock. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 93/41, 56 p.

MORIN, B., B. BERNIER, 1993. Redfish (Sebastes spp.) stock of the Gulf of St. Lawrence (4RST + 3Pn4Vn [Jan.-May]) : state of the resource in 1992. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 93/42, 56 p.

MORIN, B., B. BERNIER, 1993. Le stock de sébaste (Sebastes spp.) du golfe du Saint-Laurent (4RST+3Pn-4Vn [jan.-mai]) : état de la ressource en 1992. MPO, Document de recherche sur les pêches dans l'Atlantique, 93/42, 56 p.

Les débarquements totaux préliminaires de sébaste du golfe du Saint-Laurent en 1992 ont été évalués à 77,384 t. La pêche d'hiver (jan-avril) a fortement augmenté au cours des dernières années et a représenté 47 % des débarquements en 1992. Les captures ont continué d'augmenter dans 3Pn et 4Vn en 1992. La majorité des débarquements ont été effectués par des chaluts pélagiques de type Shilikov-Turbo (71 %) et des chaluts de fond (27 %). Les fréquences de longueur commerciales sont dominées par un mode à 29-31 cm correspondant à la classe d'âge de 1981. Un deuxième mode à 35-37 cm est formé des classes d'âge du début des années 70. Les séries de taux de capture standardisés pour les chaluts de fond et pélagiques combinés et pour les chaluts de fond seulement montrent la présence de 3 pics dont le dernier se manifeste à partir de 1988. Les taux de capture ont augmenté de 20 % en 1992. Les résultats du relevé de recherche d'été montrent une baisse de la biomasse en 1992 (20 %) et les fréquences de longueur présentent des modes similaires à ceux de la pêche commerciale. De plus, un mode de poissons juvéniles à 14 cm (classe d'âge de 1988) est aussi présent. La classe d'âge de 1981 va être la composante principale de la pêche pour les 3-4 prochaines années avant le prochain recrutement. D'ici là, les taux de captures et la biomasse devraient diminuer et si les captures sont maintenues constantes au cours de la même période, le taux d'exploitation devrait augmenter.

MORIN, B., B. BERNIER, 1993. Le flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) du golfe du Saint-Laurent (4RST) : la pêche en 1992 et l'état du stock. MPO, Document de recherche sur les pêches dans l'Atlantique, 93/41, 56 p.

Les débarquements de flétan du Groenland de 4RST ont diminué graduellement à partir de 1988 pour atteindre 2,200 t en 1991, et ensuite augmenté à 3,400 t en 1992. Le filet maillant est l'engin de pêche le plus utilisé depuis le milieu des années soixante-dix. La taille des poissons capturés en 1992 se situait principalement entre 41 et 45 cm correspondant aux classes d'âge de 1985-86. Les taux de capture provenant du programme des Pêcheurs-repères ont été plus importants en 1992 qu'en 1991. Les estimés de biomasse des relevés de recherche ont chuté en 1988 et 1989 pour augmenter par la suite. Les croisières de recherche montrent que la classe d'âge de 1988 semble bonne. Cependant, il est impossible pour le moment d'évaluer sa taille et de la comparer aux classes d'âge de 1980-81 qui ont soutenu la pêche en 1986-88 et ce, avant qu'elle ne contribue à la pêche de façon significative.

MORIN, B., A. FRÉCHET, M. APARICIO, L. LEFEBVRE, B. BERNIER, 1992. Évaluation du stock de flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) du golfe du Saint-Laurent. CSCPCA doc. rech., 92/85, 39 p.

MORIN, B., B. BERNIER, 1992. Évaluation du stock de sébaste (Sebastes spp.) du golfe du Saint-Laurent : 4RST + 3Pn4Vn (jan.-mai). CSCPCA doc. rech., 92/59, 45 p.

GIGUÈRE, L.A., J.-F. ST-PIERRE, B. BERNIER, A. VÉZINA, J.-G. RONDEAU, 1989. Can we estimate the true weight of zooplankton samples after chemical preservation?. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 46: 522-527.

LAMBERT, J.-D., B. BERNIER, 1989. Observations on 4RST capelin in the Gulf of St. Lawrence (a retrospective, 1984-1987). CAFSAC Res. Doc., 89/8, 33 p .