Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Alain ARMELLIN

ARMELLIN, A., M. CASTONGUAY, F. GRÉGOIRE, D.K. CAIRNS, 1990. Survey of Atlantic mackerel (Scomber scombrus) seine fishing in the southern Gulf of St. Lawrence. Can. Ind. Rep. Fish. Aquat. Sci., 202, 27 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Le Ministère des Pêches et des Océans a distribué en 1987 un questionnaire aux 308 détenteurs de licence de pêche à la senne au maquereau du sud du golfe du Saint-Laurent afin de dresser un portrait de leurs activités de pêche. Un taux de réponse de 24,7 % a été obtenu. Les autres espèces qu'exploitent principalement les pêcheurs de maquereau sont le homard, le hareng et la morue. La présence du maquereau dans la région d'activité des pêcheurs est le facteur prédominant qui détermine la période de pêche au maquereau. Les considérations économiques (surtout un trop bas prix) jouent un rôle important dans le manque d'intérêt pour cette ressource. Les plus grandes prises de maquereau par pêcheur sont apparemment débarquées sur le côté ouest de l'Île-du-Prince-Edouard. Les débouchées principaux du maquereau sont par ordre d'importance l'usinage, la bouette pour usage personnel et la bouette vendue aux usines.

ARMELLIN, A., M. CASTONGUAY, F. GRÉGOIRE, D.K. CAIRNS, 1990. Enquête sur la pêche au maquereau (Scomber scombrus) à la senne dans le sud du golfe du Saint-Laurent. Rapp. can. ind. sci. halieut. aquat., 202, 27 p .

Cliquer pour voir tout le texte

Le Ministère des Pêches et des Océans a distribué en 1987 un questionnaire aux 308 détenteurs de licence de pêche à la senne au maquereau du sud du golfe du Saint-Laurent afin de dresser un portrait de leurs activités de pêche. Un taux de réponse de 24,7 % a été obtenu. Les autres espèces qu'exploitent principalement les pêcheurs de maquereau sont le homard, le hareng et la morue. La présence du maquereau dans la région d'activité des pêcheurs est le facteur prédominant qui détermine la période de pêche au maquereau. Les considérations économiques (surtout un trop bas prix) jouent un rôle important dans le manque d'intérêt pour cette ressource. Les plus grandes prises de maquereau par pêcheur sont apparemment débarquées sur le côté ouest de l'Île-du-Prince-Edouard. Les débouchées principaux du maquereau sont par ordre d'importance l'usinage, la bouette pour usage personnel et la bouette vendue aux usines.