Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Jean-Pierre ALLARD

OUELLET, P., J.-P. ALLARD, 2006. Vertical distribution and behaviour of shrimp Pandalus borealis larval stages in thermally stratified water columns: laboratory experiment and field observations. Fish. Oceanogr., 15(5): 373-389.

En combinant données sur le terrain et observations au laboratoire sur des larves dans des gradients simulés de températures, nous décrivons les changements ontogénétiques dans la distribution et le comportement des jeunes stades de la crevette Pandalus borealis dans les colonnes d’eau à stratification thermique. Au laboratoire et à des stations dans le nord-ouest du golfe du Saint-Laurent, les deux premiers stades larvaires semblent choisir et se maintenir à un niveau de températures chaudes, dans la couche supérieure, au niveau de la thermocline et au-dessus de la couche intermédiaire froide (<1 °C). Les larves de stade III sont distribuées plus en profondeur dans la colonne d’eau et dans des eaux plus froides que pour les deux stades précédents. Les larves de stades IV et V ont montré les plus hauts niveaux d’activité natatoire au laboratoire et une bien plus grande étendue (de la surface jusqu’à ˜200 m) de distribution verticale en mer. Le passage à des eaux plus profondes et l’établissement sur le fond surviendraient après la cinquième mue, au stade VI. Nous proposons que le patron de distribution verticale observé en mer reflète l’ajustement des différents stades de développement à la distribution de leurs proies. La description des changements ontogénétiques dans la distribution verticale et les mouvements des jeunes stades de P. borealis devrait fournir des informations importantes pour les futurs tentatives de modéliser le transport et la dispersion des larves, et pour détecter les aires d’établissement et de recrutement avec l’aide de modèles tridimensionnels de la circulation. L’identification de l’habitat thermique des différents stades larvaires et le timing de l’établissement sur le fond fournissent également des informations importantes pour le développement de modèles de croissance des larves selon la température jusqu’au premier stade juvénile. ©2006 Her Majesty in Right Canada

OUELLET, P., J.-P. ALLARD, 2002. Seasonal and interannual variability in larval lobster Homarus americanus size, growth and condition in the Magdalen Islands, southern Gulf of St. Lawrence. Mar. Ecol. Prog. Ser., 230: 241-251.

OUELLET, P., D. LEFAIVRE, J.-P. ALLARD, 2001. Abondance des larves de homard (Homarus americanus) et disponibilité des post-larves pour l'établissement benthique aux Îles-de-la-Madeleine, sud du golfe du Saint-Laurent (Québec). Pages 17-21 in M.J. Tremblay & B. Sainte-Marie (eds.). Symposium sur le Programme intégré sur le homard canadien et son environnement (PINHCE): résumés et sommaire des travaux. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 2328, 130 p.

OUELLET, P., D. LEFAIVRE, J.-P. ALLARD, 2001. Lobster (Homarus americanus) abundance and post-larvae availability to settlement at the Magdalen Islands, southern Gulf of St. Lawrence (Quebec). Pages 14-18 in Tremblay M.J. & B. Sainte-Marie (eds.). Canadian Lobster Atlantic Wide Studies (CLAWS) Symposium : abstract and proceedings summary. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2328, 130 p.

OUELLET, P., J.-P. ALLARD, J.-F. ST-PIERRE, 1994. Distribution des larves d'invertébrés décapodes (Pandalidae, Majidae) et des oeufs et larves de poissons dans le nord du golfe du Saint-Laurent en mai et juin de 1985 à 1987 et 1991-1992. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 2019, 60 p .

Cliquer pour voir tout le texte

De 1985 à 1987, et en 1991 et 1992, sept missions d'échantillonnage ont été menées dans le nord du golfe du Saint-Laurent entre la fin avril et le début juillet. L'ensemble des missions a permis d'obtenir de l'information sur la composition en espèces et sur la distribution des larves d'invertébrés décapodes et des œufs et larves de poissons. Un total de 28 espèces réparties en 13 familles (2 familles de décapodes et 11 familles de poissons) a été recensé pour l'ensemble des missions. Les larves de crevettes Pandalus spp. et les larves de crabes (Chionoecetes opilio et/ou Hyas spp.) sont les premières à être présentes en abondance dans le nord du Golfe. De plus, les larves d'invertébrés décapodes étaient toujours plus abondantes que les larves de poissons. Les larves de lançons (Ammodytes spp.) et de sébastes (Sebastes spp.) dominaient parmi les larves de poissons. Au mois de mai dans le nord du Golfe, les œufs de poissons étaient surtout représentés par les œufs de morue (Gadus morhua) ou de plie grise (Glyptocephalus cynoglossus). L'analyse de la distribution des œufs de morue entre 1985 et 1987 montre qu'il y avait des pontes simultanées dans tous les secteurs dès le début du mois de mai, probablement par des unités reproductrices indépendantes de la population de morue du nord du golfe du Saint-Laurent.